Giuseppe Campellone

La détention pour le deuxième frère fraudeur de sirop d'érable

Le deuxième frère Campellone, Giuseppe, qui a participé à une vaste fraude de 365 000 $ aux dépens, notamment, de producteurs de sirop d'érable, écope d'une peine de détention de deux ans moins un jour.
Son frère Claudio, le maître d'oeuvre de l'opération, s'est vu imposer lui une peine de trois ans de pénitencier.
Les deux Montréalais créaient de fausses compagnies, s'approvisionnaient auprès de fournisseurs et disparaissaient avec la marchandise sans jamais payer. Ils s'étaient notamment procuré plus de 40 000 conserves de sirop d'érable.
La détention dans la collectivité était possible, mais elle n'aurait pas constitué une peine appropriée, a estimé le juge Bernard Lemieux, soulignant que Giuseppe Campellone, comme son frère, «a abusé de la confiance de gens qui travaillent fort pour faire vivre leur famille».