Le chef de la CAQ François Legault, lors de son passage à Repentigny, dimanche

La CAQ veut encadrer les nominations

La Coalition avenir Québec souhaite mettre un frein aux nominations politiques dans l'appareil public.
«S'il y a une chose qui met en colère les contribuables presque autant que les augmentations de taxes, ce sont les nominations partisanes et les parachutes dorés donnés aux amis du pouvoir», a fait valoir François Legault, lundi matin.
La CAQ voudrait adopter une loi-cadre pour établir de nouvelles règles de sélection. En outre, un comité indépendant évaluerait les candidatures et ferait primer la compétence des postulants. Un gouvernement pourrait ignorer la recommandation du comité, mais devrait en payer le prix politique.
La CAQ évalue à une quarantaine le nombre de nominations partisanes du PQ depuis son arrivée au pouvoir en septembre 2012. Avant lui, les libéraux ont procédé à quelque 500 nominations du même genre, toujours selon la CAQ.
Le gouvernement confie des fonctions importantes à des gens qui n'ont pas l'expérience adéquate, déplore la CAQ.
«Avec la CAQ, ce sera fini les cadeaux aux amis, aux frais des contribuables», a affirmé M. Legault.