Kim Lamarre

Kim Lamarre forcée de renoncer aux X Games

Kim Lamarre renonce à sa plus importante compétition de l'année, les X Games. La médaillée de bronze aux derniers Jeux olympiques en ski slopestyle n'est pas remise de sa violente chute du 13 décembre qui s'est soldée par une commotion cérébrale et une fracture à l'épaule.
La grand-messe annuelle des sports extrêmes se tiendra la semaine prochaine, du 21 au 25 janvier, à Aspen, au Colorado. «Je n'ai plus de symptômes de commotion et je ne porte plus d'attelle à l'épaule depuis une semaine, mais je ne suis pas encore physiquement prête», a expliqué l'athlète de 26 ans de Lac-Beauport, lundi. «C'est sûr qu'il y avait de la pression pour que je participe, mais si j'y étais allée pour les autres ou pour mes commanditaires, je n'aurais pas eu de bons résultats de toute façon.» En tombant d'un module en descente, elle s'est cassé le tubercule majeur de l'humérus ou grosse tubérosité, c'est-à-dire le bout de l'os du bras qui tourne dans l'épaule. Résultat : trois semaines complètes d'immobilisation.
Lamarre a été révélée à la face du monde en terminant troisième de la première épreuve olympique de ski en slopestyle féminin, en février 2014, à Sotchi. À peine deux semaines plus tôt, elle avait démontré tout son talent aux X Games, montant là aussi sur la plus petite marche du podium. Doublé en bronze qui en faisait l'une des favorites pour la présente saison.
Jusqu'à sa chute lors de la compétition d'ouverture au Dew Tour, à Breckenridge, au Colorado, sa deuxième demeure. Après avoir câliné ses chats et repris l'entraînement en salle à Québec, elle y retournera, la semaine prochaine. Elle passera peut-être par Aspen pour saluer les amis avant d'aller achever sa guérison en Californie.
«Je trouve ça dommage d'avoir eu deux commotions dans ma carrière à cause d'un problème de sécurité», dénonce celle qui espère reprendre l'action à la mi-février.