Folk-pop, Ce beau monde-là, de Kevin Parent

Kevin Parent: questions existentielles ***

Les dernières années nous ont donné davantage d'occasions de voir Kevin Parent le comédien que Kevin Parent le musicien.
Celui qui renoue ces temps-ci avec les planches (il était d'ailleurs au Théâtre Petit Champlain hier) a lancé il y a quelques jours un nouvel extrait intitulé Ce beau monde-là. De facture acoustique et dans une énergie up-tempo, le Gaspésien livre un texte à mi-chemin entre l'hommage à la colonie artistique québécoise et le questionnement existentiel. Les couplets sont faits d'énumérations de noms de musiciens, de rappeurs, d'auteurs-compositeurs ou d'interprètes qu'on croise sur les planches ou sur les tablettes des disquaires actuellement (avec un petit bémol sur les activités de Julie Masse!), le refrain pose un constat : «Et moi, parmi c't'e beau monde-là, entre mes mots et mes accords, au fond de ma peau j'me cherche encore», confesse Parent. Angoisse sérieuse ou sourire en coin?