Katy Perry est sur la une du GQ de février.

Katy Perry: prières exaucées

C'est une Katy Perry très décolletée (et peu de messieurs s'en plaindront...) qui fait la une de février de GQ.
La belle Américaine de 29 ans s'est confiée sur une foule de sujets au magazine pour hommes : son chum (John Mayer, avec qui elle veut prendre son temps), son divorce (avec Russell Brand, qui lui a demandé ledit divorce par texto), sa virginité (qu'elle a perdue à 16 ans), Barack Obama (elle estime lui avoir fait gagner le Wisconsin) et... ses seins.
«Une nuit, j'étais couchée sur le dos, j'ai regardé vers mes pieds et j'ai demandé à Dieu : "Dieu, pourriez-vous s'il vous plaît me donner d'assez gros seins pour qu'ils cachent mes pieds quand je suis couchée sur le dos?"», a-t-elle révélé, ajoutant que, dès ses 11 ans, elle a désiré avoir de gros seins. «Dieu a répondu à mes prières», se réjouit la chanteuse (on avait remarqué), qui précise qu'elle n'est jamais passée sous le bistouri pour avoir ce visage et ce corps de rêve. «Je n'ai jamais eu recours à la chirurgie esthétique. Ni pour le nez, ni pour le menton, ni pour les joues, ni pour les seins. Alors mes messages sur la confiance en soi viennent vraiment de quelqu'un de 100 % naturel.» Juste du frais, juste du vrai.
***
>> Aaron Eckhart: méthode extrême
Pour se mettre dans la peau de leur personnage, les acteurs et les actrices sont souvent prêts à faire bien des choses. Pour Trou noir (v.f. de Rabbit Hole, avec Nicole Kidman, en 2010), Aaron Eckhart (Moi, Frankenstein) a poussé l'expérience encore plus loin, comme il l'a révélé à Howard Stern.
Dans le film, Eckhart et Kidman forment un couple qui traverse le deuil difficile de leur petit garçon, tué par un chauffard. L'acteur a donc prétendu avoir perdu un enfant et a intégré un vrai groupe de soutien pour parents endeuillés. «Je sais, c'est une méthode discutable, qui peut paraître insensible», a-t-il admis à un Stern un peu estomaqué. «Ce sont des rencontres très émotives et très silencieuses. Il y a 10 personnes, des couples, qui ont perdu un enfant récemment. Nous sommes assis en cercle, puis une personne raconte son histoire, puis une autre, et ç'a été mon tour. Alors j'ai raconté mon histoire», celle du film, en fait.
Le geste d'Aaron Eckhart (qui n'a pas d'enfant et estime avoir «vécu» l'émotion de son personnage) a suscité de très nombreux commentaires négatifs (entre autres de parents endeuillés), lui reprochant notamment son manque de respect et d'éthique. Pas faux.
***
>> Jennifer Connelly: ne pas souffrir pour être belle
2014 sera une grosse année pour Jennifer Connelly. L'actrice (Oscar de la meilleure actrice de soutien pour Un homme d'exception, 2001) sera en vedette dans quatre films, dont le long-métrage biblique Noé, et Shelter, la première réalisation de son mari, l'acteur Paul Bettany.
Connelly, 43 ans, a commencé sa carrière cinématographique à l'âge de 14 ans (dans Il était une fois en Amérique, de Sergio Leone, rien de moins), après avoir été une mannequin-enfant. Pourtant, la beauté est secondaire, a-t-elle affirmé au magazine Allure, dont elle fait la une de février. «La chose qui compte vraiment pour moi, c'est d'être heureuse et bien dans ma peau», soutient la mère de trois enfants. «Peut-être que ça me vient du fait que je connais personnellement des gens qui se torturent en essayant de répondre à ces critères stricts et étranges que notre culture estime être essentiels à la beauté.» Sage.
D'ailleurs, si vous constatez que Jennifer Connelly a perdu beaucoup de poids récemment, elle n'est pas victime du syndrome «faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais» : c'est que dans le film de Paul Bettany, elle joue une femme sans abri. Une bonne raison, disons.
***
>> Lorde: mon amie Taylor
Il y a des amitiés qui surprennent plus que d'autres. Comme celle de Taylor Swift, country-girl à l'allure ingénue, et Lorde, nouvelle sensation musicale au look gothique. Pourtant, l'Américaine de 24 ans et la Néo-Zélandaise de 17 ans sont les meilleures copines du monde.
En entrevue à Rolling Stone, Ella Maria Lani Yelich-O'Connor (Lorde, c'est pas mal plus simple) a confié que Swift et elle se textaient régulièrement et qu'elle lui demandait souvent conseil (pas pour son linge, on dirait). Elles sont devenues amies quand Taylor a envoyé des roses à sa cadette, au moment où Royals a atteint la première position du palmarès américain. «J'ai été soufflée», a confié Lorde... d'autant plus qu'elle venait de déclarer à un journaliste qu'elle trouvait Taylor Swift «trop parfaite» et que c'était un exemple inatteignable pour les filles (la blonde chanteuse n'était pas au courant de cette «citation» quand elle a envoyé ses fleurs...).
Le jour des Grammy, Swift a publié une photo d'elle enlaçant son amie, qui a été retweetée plus de 32 000 fois. «Très fière de @taylorswift13 ce soir. Une des artistes les plus magistrales que j'aie jamais vues», a de son côté tweeté Lorde, après le gala. #BFF
***
En vitesse
› Le tristement célèbre (faux) duo pop Milli Vanilli a inspiré un opéra : Wow (work-in-progress) est présenté depuis la semaine dernière à Brooklyn. Les critiques sont assez dures. On dirait qu'on n'est pas surpris.
› Confirmé : Sean Penn et Charlize Theron forment bel et bien un couple. Ils ont été photographiés à l'épicerie. #preuveenbéton
› Dean McDermott, le mari possiblement adultère de Tori Spelling, est entré en cure de désintoxication à Los Angeles afin de régler «des problèmes personnels et de santé».
› La chanteuse d'Evanescence, Amy Lee, 32 ans, est enceinte de son premier enfant.
› Jennifer Lawrence serait fiancée avec l'acteur anglais Nicholas Hoult, selon OK! 
› NBC a annulé le remake de Elle écrit au meurtre, au grand soulagement de la vedette de la série originale, Angela Lansbury, opposée au projet.
***
Sources : wikipedia.org, people.com, accesshollywood.com, blogs.usatoday.com/popcandy, imdb.com, twitter.com, variety.com, hollywoodreporter.com, usmagazine.com
<p>Melissa Gilbert, qui interprétait Laura Ingalls dans <em>La petite maison dans la prairie</em>, a déjà fréquenté Rob Lowe, John Cusack, Billy Idol et un certain Tom Mapother, mieux connu sous le nom de Tom Cruise.</p>
Dans le rétroviseur
Le temps de la popularité est passé depuis un bout de temps pour Melissa Gilbert, alias Laura Ingalls dans La petite maison dans la prairie (1974-1983). Son plus récent «coup d'éclat» est d'avoir porté une robe rouge quand elle a épousé Timothy Busfield (ancienne vedette de thirthysomething), en avril dernier.
L'actrice de 49 ans était quand même l'invitée, la semaine passée, de Watch What Happens Live à Bravo, où elle a été questionnée sur ses nombreux ex-amoureux célèbres. Gilbert a notamment fréquenté Rob Lowe, John Cusack, Billy Idol et Tom Mapother, maintenant connu sous le nom de... Tom Cruise. «Quand nous sommes sortis ensemble, il venait d'arriver à Los Angeles. Je pense que j'avais 16 ans et lui, 17», se rappelle-t-elle. «Je n'ai jamais couché avec lui, nous nous sommes juste embrassés. C'était un acteur qui mourait de faim et moi, je travaillais. Je lui ai acheté son premier service de vaisselle.»
Pendant l'entrevue, Melissa Gilbert a aussi glissé un mot sur Melissa Sue Anderson, sa soeur Mary dans La petite maison. «Elle était odieuse, mesquine, difficile, terrible et très déplaisante. Elle me détestait.» Ça semble réciproque.
***
Le chiffre de la semaine: 69
À 69 ans, plus question pour la légendaire Patti LaBelle d'être présentée comme une diva. «Ce mot est tellement utilisé à toutes les sauces qu'il ne veut plus rien dire», a-t-elle expliqué de façon assez directe au magazine PrideSource. «Je me suis toujours vue comme une femme qui chante avec ses tripes et qui se donne à 120 %», comme ses collègues Aretha Franklin, Gladys Knight ou Dionne Warwick, se rappelle l'interprète originale de Lady Marmalade, qui ajoute : «Aujourd'hui, on appelle diva n'importe quelle de ces petites vaches qui ne savent même pas chanter!» On se calme, Madame Chose.
<p>Jack Nicholson, malgré son interprétation convaincante dans <em>The Shining</em>, ne s'était pas mérité l'Oscar du meilleur acteur.</p>
Sur le web
Snobés de qualité
À l'approche des Oscars, le 2 mars, US Weekly a répertorié des films et des acteurs et actrices (pour certains même pas nommés) qui auraient mérité une petite statuette dorée.