Karim Ouellet et Arcade Fire primés aux Juno

Le band montréalais Arcade Fire et l'auteur-compositeur-interprète de Québec Karim Ouellet ont fait partie du premier groupe de vainqueurs lors du gala hors des ondes des Prix Juno au cours duquel la grande majorité des trophées seront remis, samedi, au Centre des congrès RBC de Winnipeg.
Le groupe multinational a mérité un septième trophée Juno en carrière, celui-là pour le meilleur album de musique alternative, pour Reflektor.
Les membres d'Arcade Fire brillaient cependant par leur absence, puisqu'ils étaient en tournée. Ils livreront une performance, par vidéo, dans le cadre de la portion télévisée du gala, durant laquelle ils seront en lice pour cinq autres trophées, dimanche soir.
Karim Ouellet a remporté le trophée de l'album francophone de l'année.
Le Manitobain James Ehhes, un maestro du violon, a ajouté deux Juno à sa collection - portant son total en carrière à neuf - tandis que Matt Mays remportait le prix du meilleur album rock et Dean Brody, celui du meilleur album country.
Le trophée du meilleur album blues a été décerné à Downchild, tandis que Johnny Reid a reçu le prix de l'album alternatif adulte de l'année.
La soirée de samedi soit aussi couronner l'album pop de l'année et l'artiste de l'année.
Six autres trophées seront présentés dimanche. Avec Le Soleil