Le Norvégien Martin Johnsrud Sundby a coiffé Sergey Ustiugov, qui avait remporté toutes les étapes du Tour avant samedi.

Journée difficile pour Harvey, qui s'éloigne du top 5

La journée cruciale d'Alex Harvey s'est avérée difficile. Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a été incapable de maintenir la cadence de ses principaux rivaux, samedi, terminant 19e du 15 kilomètres style classique de Val di Fiemme, avant-dernière étape du Tour de ski. Une course remportée par le Norvégien Martin Sundby.
Parti quatrième au classement général, Harvey se retrouve sixième au terme d'une sortie qui n'a «vraiment pas» été à son goût. «Ç'a bien commencé. Je me sentais bien à l'échauffement et au premier tour», a expliqué Harvey, qui a remporté le premier sprint intermédiaire. «Mais dès le deuxième tour, je perdais pas mal de rangs dans les descentes. [...] J'ai juste cassé.»
Amené à préciser les raisons de cette «cassure», il a répondu de façon succinte. «Cette année, je ne veux pas parler d'équipement, alors je vais m'abstenir de commentaires», a-t-il lancé, laissant entendre que des ennuis techniques l'avaient ralenti, ce qui n'était pas arrivé jusqu'ici cette saison. Selon ce qu'on sait, du moins...
Ses adversaires directs ont tous pu rester dans le peloton de tête pendant la majeure partie de la course, contrairement à lui. Dario Cologna a fini septième à seulement 3,8 secondes du vainqueur pour conserver sa troisième place au cumulatif, 38 secondes devant Harvey. Le Finlandais Matti Heikkinen et le Français Maurice Manificat ont tous les deux doublé le Québécois au terme de l'épreuve de samedi.
Ustiugov enfin battu
À l'avant-scène, le Norvégien Sundby a effectué une irrésistible poussée dans le dernier kilomètre pour enfin venir à bout de Sergey Ustiugov, vainqueur des cinq premières étapes, grâce à un temps de 40:40. Le Russe a terminé deux secondes derrière. Il montre une avance de 1:12 sur Sundby en tête du Tour.
Pour Harvey, l'objectif demeure un top 5 au final. En ce sens, tout est encore jouable : il est à 8 secondes de Manificat et à 10 de Heikkinen. Mais il ne lui reste qu'une chance de remonter la pente. La dernière étape du Tour de ski 2017 aura lieu dimanche, toujours à Val di Fiemme. Il s'agit d'une poursuite de neuf kilomètres, où les compétiteurs partiront selon leur rang au classement général dans un intervalle représentant l'écart de temps entre chacun d'eux.
«Le quatrième et le cinquième vont être ensemble, je vais les avoir dans ma mire. Je vais essayer de partir rapidement pour revenir sur eux», a indiqué Harvey, conscient que les 38 secondes qui le séparent de Cologna et du podium ont des allures de montagne. «Ça va être difficile. Cologna est vraiment en super forme. Il a déjà gagné le Tour» trois fois, a rappelé Alex, dont le corps tient le coup. Du moins aussi bien qu'il peut le faire après six éreintantes épreuves en huit jours.
Chez les femmes, la Suédoise Stina Nilsson a renoué avec la victoire, samedi, en franchissant les 10 kilomètres en 30:20,8, trois secondes plus vite que la Finlandaise Anne Kylloenen. Au cumulatif, Nilsson a redoublé la Norvégienne Heidi Weng, nouvelle meneuse la veille et septième samedi. Nilsson détient une avance de 19,2 secondes sur sa dauphine à l'aube de la dernière épreuve, identique à celle des hommes.