L 'attaquante du Canada Sophie Schmidt avait le coeur brisé après la défaite de 4-3 contre les États-Unis. Une victoire aurait donné un billet à l'équipe féminine de soccer pour le match de la médaille d'or, ce qui aurait été une performance historique.

JO de Londres: souvenirs douloureux et mémorables

Le Canada a échoué dans sa tentative de se hisser parmi les 12 premiers pays au classement des médailles des Jeux olympiques de Londres en 2012. Son total de 18 médailles - une d'or, cinq d'argent et 12 de bronze - l'a relégué au 13e rang. En dépit de l'échec de Londres, le Canada a offert plusieurs moments mémorables pendant ces jeux. Revoyons-en cinq.
DEMI-FINALE CRÈVE-COEUR
Le Canada était à seulement 10 minutes de réaliser une performance historique en soccer féminin en obtenant son billet pour le match de la médaille d'or lorsque la décision controversée d'un arbitre a entraîné un penalty octroyé à Abby Wambach, permettant aux États-Unis de créer l'égalité.
Alex Morgan a enfilé le but victorieux à la 123e minute et procuré une victoire de 4-3 aux Américaines à Old Trafford. Le Canada s'est finalement contenté de la médaille de bronze - la première du pays dans un sport d'équipe aux Jeux d'été en plus d'un siècle. C'était un mince prix de consolation, cependant, après la défaite crève-coeur du Canada en demi-finale et le tour du chapeau de la joueuse étoile Christine Sinclair.
UNE SEULE MÉDAILLE D'OR
Longtemps reléguée dans l'ombre de la triple médaillée olympique Karen Cockburn, Rosie MacLennan a connu son moment de gloire en se hissant sur la plus haute marche du podium au trampoline féminin.
La jeune femme de 5'2'' de King City, en Ontario, était la cinquième à défiler parmi les huit participantes à la finale, et elle a signé la meilleure performance de sa carrière pour ajouter de la pression sur les trois athlètes suivantes.
La championne olympique Rosie MacLennan.
<p><span>E</span></p>
<p><span>n aviron, l'équipe canadienne du huit en pointe masculin a finalement ravi l'argent aux Américains. Confortablement installés en troisième position, les Canadiens ont mis toute la gomme lors des 500 derniers mètres pour finir juste après les Allemands. </span></p>
DE HÉROS À ZÉRO
Les membres du relais 4x100 m masculin ont brièvement savouré leur conquête de la médaille de bronze, derrière la Jamaïque et les États-Unis.
Le Canada a été disqualifié après que Jared Connaughton, le troisième relayeur de l'équipe, eut effleuré la ligne délimitant son corridor.
Connaughton a pris «toute la responsabilité» de cette bourde. Le bronze a été octroyé à Trinité-et-Tobago.
REMONTÉE EN AVIRON
Malmené par son entraîneur après qu'il eut terminé dernier de sa vague, le huit en pointe masculin avec barreur s'est retroussé les manches lors du repêchage et la finale de l'épreuve reine de l'aviron.
Confortablement installé en troisième place pendant la majeure partie de la finale, le Canada a augmenté la cadence dans les 500 derniers mètres et a soufflé la deuxième place au Royaume-Uni, derrière l'Allemagne.
COMMOTION AU BADMINTON
Michelle Li et Alexandra Bruce ont été propulsées en quarts de finale lorsque quatre équipes rivales ont été éliminées pour avoir truqué des matchs, même si elles avaient perdu leurs trois affrontements de la phase préliminaire et se préparaient à jouer les touristes dans la capitale britannique.
Les Canadiennes ont retrouvé leur aplomb et ont vaincu les Australiennes, avant de s'incliner en demi-finales devant les Japonaises alors que la foule scandait leur nouveau surnom, "Bruce Li".
Elles n'ont pu compléter la remontée et offrir une première médaille au Canada en badminton, après s'être inclinées devant les Russes lors du match de la médaille de bronze.