De nombreuses sources ont confirmé au Soleil que Jeff Fillion (photographiéen 2006 dans son studio de Radio Pirate) deviendra le nouvel animateur de l'émission du midi à NRJ, succédant à Dany Gagnon.

Jeff Fillion à NRJ: une «très bonne nouvelle», selon Stéphane Dupont

Même si Jeff Fillion s'annonce pour être son plus farouche compétiteur, l'animateur du midi à CHOI Radio X, Stéphane Dupont, estime que le retour de l'enfant terrible de la radio sur les ondes traditionnelles est une «très, très, très bonne nouvelle».
En entrevue avec Le Soleil, Dupont a reconnu que l'arrivée annoncée de Fillion dans la case horaire du midi fait en sorte que les deux animateurs solliciteront l'intérêt d'une même classe d'auditeurs. Par contre, selon lui, Fillion devrait créer un engouement supplémentaire autour du style de la radio parlée, qui est déjà très populaire dans la grande région de Québec. Si la station NRJ prend une tangente davantage axée sur le radio talk, cela donnera aussi davantage d'opportunités à la relève et à de nouvelles voix.
«Honnêtement, c'est clair que ça amène de la compétition et que ça va nous demander d'être plus allumés, de s'investir davantage dans ce qu'on fait, a lancé Dupont. Oui, on va peut-être se chicaner pour des auditeurs, mais la compétition, dans une business comme la nôtre, c'est toujours bon. J'aime autant me battre contre Fillion le midi que de me battre contre un iPod que je connais pas.»
«Faut que je m'investisse un peu plus», a-t-il ajouté plus tard, au cours du même entretien. «Au cours des dernières années, je me suis laissé aller un peu. Criss, il n'y en avait pas de compétition, c'est une vraie farce. C'est à moi d'en donner un peu plus.»
Pas beaucoup de corde
Dupont est convaincu que Fillion reviendra sur les ondes traditionnelles avec son franc-parler, mais qu'il ne retombera pas dans les excès qui lui ont fait perdre son poste à CHOI, il y a neuf ans. Ses nouveaux patrons ne lui laisseront pas beaucoup de corde, croit-il.
«Les propriétaires, et [Patrice] Demers l'a tellement dit, ils mettent plus d'importance à ne pas recevoir de poursuites ou mises en demeure que de travailler pour les cotes d'écoute. Nous autres, les artisans, on aime ça les gros chiffres [de cotes d'écoute], mais les propriétaires, ils veulent pas que l'huissier vienne cogner à leur porte. Ils acceptent des cotes d'écoute moindres, mais sans bavure.»
Le Soleil a tenté d'obtenir les commentaires de Patrice Demers, l'ancien patron de Jeff Fillion à Radio X, mais l'homme de radio a préféré garder le silence.
Ce qu'ils ont dit...
«Si j'étais patron d'une station de radio, je tenterais probablement de développer autre chose avant de remettre Jean-François Fillion en ondes. Mais d'un autre côté, je ne peux pas faire abstraction du fait que ça prend énormément de temps afin de développer un personnage comme Jeff Fillion. Regardez ce qui se passe au FM 93 avec Sylvain Bouchard, un gars qui n'est pas dénué de talent. Ça prend du temps afin d'atteindre un tel objectif. Avec Jean-François Fillion, NRJ prend le fast track et offre à ses auditeurs un produit déjà développé et qui est connu depuis des années.»
- Claude Thibodeau, spécialiste des médias
*****
«Le retour de Jeff Fillion sur les ondes conventionnelles est une bonne nouvelle, car c'est un très bon gars de radio, un des rares qu'on trouve à Québec. Mais pour certains concurrents, c'est une mauvaise nouvelle, surtout pour CHOI. S'il revient sur la case du midi comme on l'entend, c'est sûr que ça va avoir un impact chez Steph Dupont, que personne arrivait à toucher depuis des années. Quand NRJ a décidé d'embaucher Jeff Fillion, ils ont fait le choix de donner un coup de barre majeur. Écoutez, la station arrivait sixième ou septième dans les BBM depuis trop longtemps.»
- Gilles Parent, animateur au FM 93