CHANSON, La femme du roi, artistes variés

Jean-Pierre Ferland: à l'eau de rose **1/2

Jean-Pierre Ferland a décrit ce projetde comédie musicale comme «l'oeuvre de sa vie». Venant d'un grand de la chanson francophone, la déclaration a de quoi mettre la barre haute pour les chansons de La femme du roi... Trop sans doute.
On pouvait s'attendre à ce que le romantisme coule à flots dans ce récit musical inspiré de la vie d'Edward VIII, qui a renoncé au trône britannique pour épouser la divorcée américaine Wallis Simpson. Mais disons qu'on pousse parfois le bouchon un peu trop loin.
Une impression renforcée par la manière un peu datée de traduire le discours en musique : on navigue ici dans une comédie musicale de la vieille école, gonflée d'arrangements au mieux opulents, au pire grandiloquents ou sirupeux.
Avec des représentations de rodage prévues l'été prochain et les premières officielles attendues l'automne suivant, il est encore difficile de prédire quelle facture prendra le spectacle et comment les pièces signées Ferland et Alain Leblanc vivront sur scène. Prises seules, toutefois, elles ne réussissent pas vraiment à convaincre.