Jean-Paul L'Allier en 10 dates

Voici 10 dates marquantes de la vie de Jean-Paul L'Allier.
12 août 1938
Né à Hudson en Montérégie
1970
Élu pour le Parti libéral du Québec dans la circonscription de Deux-Montagnes. Il sera ministre des Communications sous Robert Bourassa.
1975
Nommé ministre des Affaires culturelles jusqu'à sa défaite en 1976
1981
De retour à la pratique du droit depuis 1976, il entreprend une carrière diplomatique comme délégué général du Québec à Bruxelles, de 1981 à 1984, puis consul honoraire de Belgique, de 1985 à 1988
1989
Succède à Jean Pelletier alors qu'il est élu maire de Québec sous la bannière du Rassemblement populaire (RP). Il sera réélu en 1993, 1997 et 2001.
1993
Inauguration du Jardin Saint-Roch, considéré comme un important héritage de Jean-Paul L'Allier et comme un moteur de la revitalisation de la basse-ville de Québec
1996
Début du réaménagement et de la renaturalisation des berges de la rivière Saint-Charles au parc Cartier-Brébeuf, une réalisation majeure de l'ère L'Allier
2001
Vit aux premières loges l'aventure des fusions municipales comme maire de la Ville de Québec regroupée. Le Rassemblement populaire devient le Renouveau municipal de Québec, un parti qui existera jusqu'en 2010.
2004
Devient Officier de l'Ordre national du Québec puis Commandeur de la Légion d'honneur l'année suivante, il s'agit de quelques-uns des honneurs reçus au cours de sa carrière
2005
Quitte la vie politique en ne se représentant pas aux élections municipales. Plutôt discret à commenter l'actualité municipale de la Ville de Québec, il acceptait toutefois de prononcer des conférences et faire certaines analyses à teneur politique ou historique.