Jean-François Beaulieu est directeur de l'École de glisse.

Jean-François Beaulieu, le coup de foudre

«La première fois que j'ai travaillé au Mont-Sainte-Anne, ça m'a marqué : la vue, les gens... Je ne suis jamais reparti.» Originaire de l'Estrie, Jean-François Beaulieu, directeur de l'École de glisse, a eu le coup de foudre pour la montagne.
Il y a 10 ans, il a déménagé à Saint-Ferréol-les-Neiges pour pouvoir vivre à fond sa passion pour le ski, une passion qui a commencé à l'âge de huit ans. «La première fois que j'ai skié, j'ai été hypnotisé par le directeur de ski de ma station. Je m'étais dit que c'était ce que je voulais faire dans la vie.» Moniteur de ski depuis l'âge de 15 ans, il a reçu une lettre pour devenir directeur adjoint au Mont-Sainte-Anne. «Ils avaient envoyé la lettre à tous les moniteurs de niveau 4, mais j'avais l'impression qu'ils me l'avaient envoyée juste à moi.» Il a sauté sur l'occasion.
Depuis 10 ans, il est devenu directeur. Sa journée de travail commence à 4h30 pour la préparation. Dès 8h, il est sur la montagne pour les premières traces de la journée. Il alterne entre le bureau et les pistes, avec une nette préférence pour le travail sur le terrain. La première qualité pour devenir directeur: l'empathie. «On est tous passés par là, il faut savoir se mettre à la place du client pour qui c'est la première fois.»