Le président du groupe J'ai ma place, l'avocat Luc Paradis

J'ai ma place attend toujours 2 millions $ en paiement

Peut-être certains attendaient-ils le retour confirmé des Nordiques de Québec, mais le groupe J'ai ma place attend encore 2 millions $ en paiement pour des sièges réservés dans l'amphithéâtre. Le groupe avise ses acheteurs qu'ils ont jusqu'au 31 décembre pour acquitter leur droit, faute de quoi ils perdront le privilège associé à leur siège.
En date de lundi, il restait quelque 2 millions $ en comptes à recevoir auprès de ceux qui ont réservé un siège dans l'amphithéâtre par l'entremise de J'ai ma place. En détail, il reste 259 sièges de loge à payer (1 295 000 $), 213 sièges mezzanine (639 000 $) et 98 sièges balcon (147 000 $).
Le solde à payer représente moins de 10 % des ventes de sièges qui s'élèvent maintenant à 18 millions $, ce qui n'est pas énorme, souligne J'ai ma place. Mais le président du groupe, l'avocat Luc Paradis, insiste sur le fait que c'est la dernière chance pour les acheteurs de payer leur facture. «On veut dire aux acheteurs que s'ils ont décidé de ne pas payer ou de ne pas confirmer leur siège, ils doivent nous le dire le plus rapidement possible, d'ici le 31 décembre, pour qu'on puisse épurer et commencer le travail administratif.»
Les données sur les détenteurs de sièges sont ensuite transmises au gestionnaire de l'amphithéâtre, Québecor, qui s'est engagé à les honorer. L'argent sera versé à la Ville de Québec, propriétaire des lieux, pour réduire la facture de construction. L'amphithéâtre ouvrira officiellement ses portes en septembre 2015.
J'ai ma place avise également que les personnes qui possèdent un siège disposent encore de quelques semaines seulement pour choisir de payer un supplément afin de bénéficier d'un accès aux zones VIP. «Il faut que d'ici le 30 janvier, les gens aient décidé d'acheter leur loge. [...] Québecor ne le permettra pas passé le 30 janvier.»
En ce moment, J'ai ma place procède au dernier blitz de vente. Il reste encore un nombre limité de sièges aux balcons, avise-t-on, soit 80. Ces places sont les moins chères.
Dans les loges, 2358 sièges sont encore disponibles et dans les mezzanines, 600 n'ont pas trouvé preneur.