Jacques Duchesneau

Jacques Duchesneau absent de la campagne

Grande vedette des dernières élections, le caquiste démissionnaire Jacques Duchesneau, qui avait promis un coup de pouce à son chef, est absent de la présente campagne.
De passage dans la circonscription de M. Duchesneau, jeudi, le chef caquiste François Legault a affirmé que ce dernier serait plus présent dans les médias que sur le terrain.
«J'ai parlé avec Jacques juste avant la campagne électorale, a indiqué M. Legault. Il m'a demandé : "François, où penses-tu que je serais le plus utile? Dans Saint-Jérôme ou dans des panels dans les médias? [...] Je lui ai dit qu'il serait plus utile dans les médias.» Selon M. Legault, M. Duchesneau a été sollicité pour participer à des panels à titre d'ex-caquiste.
Pourtant, au bureau de circonscription du député sortant, on affirme que M. Duchesneau n'accepte «aucune entrevue» des médias. La personne responsable n'a pas entendu parler d'un panel au sein duquel M. Duchesneau serait convié. La seule entrevue accordée l'a été en début de campagne parce qu'elle avait été planifiée à l'avance, explique-t-on.
L'ex-chef de police ne sera pas présent sur le terrain non plus. Le candidat caquiste, Patrice Charbonneau, doit faire face à la plus grosse pointure du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau.
«M. Duchesneau me donne son appui à 100 %», mais il n'effectuera pas de porte à porte dans Saint-Jérôme, indique M. Charbonneau.
En 2012, M. Duchesneau a remporté la circonscription de Saint-Jérôme par 897 votes, selon le site du Directeur général des élections.