Insolite: interdire la zoophilie ne viole pas «le droit fondamental à l'autodétermination sexuelle»!

Interdire la zoophilie ne viole pas «le droit fondamental à l'autodétermination sexuelle», a décidé jeudi la Cour constitutionnelle allemande, saisie par un homme et une femme qui entendaient voir respecter leur goût pour les animaux.
Les deux requérants contestaient une loi de juillet 2013, qui punit d'une amende de 25.000 euros les relations sexuelles avec les animaux, invoquant à la fois l'insuffisante précision du texte et leur droit «à l'autodétermination sexuelle», principes garantis par la Constitution.
Mais les juges de Karlsruhe ont balayé les deux arguments, estimant notamment que «la protection du bien-être animal» face à des «actes contre nature» était un «objectif légitime» pour le législateur allemand.