Yves Lavoie, ingénieur, président du Réseau des ingénieurs

Ingénieur: choisir le public ou le privé?

Frais sortis de l'école, les ingénieurs doivent souvent prendre position pour leur carrière. Pour un même domaine d'expertise, ils auront parfois le choix de travailler dans un secteur public ou privé. Quel secteur est le plus avantageux, selon ces derniers?
Un sondage réalisé par le Réseau des ingénieurs du Québec révèle que la rémunération, les possibilités d'avancement, une équipe de plus haut niveau, un bon leader comme supérieur immédiat, la possibilité de se réaliser professionnellement et le fait de pouvoir travailler sur des projets intéressants sont beaucoup plus attrayants dans le secteur privé.
En contrepartie, les conditions de travail (durée de la semaine, durée des vacances), le plan de retraite, les avantages sociaux (assurances médicaments, vie, dentaire) et les possibilités de développement (formation, mentorat) sont meilleurs dans le secteur public.
«On constate dans le public que la rémunération est avantageuse, parfois plus que pour les secteurs du privé, si on prend en compte l'ensemble des éléments, notamment les primes [exemple : prime à l'embauche] et avantages sociaux», a souligné Yves Lavoie, ingénieur, président du Réseau des ingénieurs.
Hausse de 3 % du salaire
Selon un sondage sur la rémunération des ingénieurs réalisé par le Réseau des ingénieurs du Québec, le salaire moyen d'un ingénieur a augmenté de 3 % entre 2012 et 2013.
Le salaire moyen de base pour un ingénieur évoluant dans le secteur public est de 57 800 $ avec trois ans ou moins d'expérience et de 109 400 $ avec plus de 28 ans d'expérience. Le taux de syndicalisation est de 77,5 %. Le nombre moyen de jours de vacances est de 26,8 après plus de 28 ans de métier. La moyenne du salaire de base après 20,6 ans dans la Capitale-Nationale pour un ingénieur est de 86 200 $.
Pour le secteur privé, le salaire moyen est 56 200 $ avec trois ans ou moins d'expérience et de 130 870 $ après plus de 28 ans d'expérience. Le taux de syndicalisation est de 4,69 %. Le nombre moyen de jours de vacances est de 22,56 après plus de 28 ans. La moyenne du salaire de base à Québec est de 83 750 $.