Scène de désolation hier matin à L'Isle-Verte.

Incendie à L'Isle-Verte: Marois «profondément attristée»

La première ministre Pauline Marois s'est dite «profondément attristée», jeudi, par le terrible incendie qui a ravagé une résidence pour aînés et pris plusieurs vies à L'Isle-Verte.
En mission économique en Europe, la première ministre a assuré sur les ondes de RDI que la sécurité civile et les services sociaux et de santé ont été déployés pour «soutenir les familles éplorées». Mme Marois a néanmoins poursuivi sa mission à Davos, qui se termine vendredi.
La ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, a exprimé ses condoléances aux proches des victimes. «Toutes nos pensées accompagnent les familles des disparus [...] et les gens de L'Isle-Verte. C'est un drame terrible qui arrive. On a eu ce matin une conférence téléphonique, tous les ministres impliqués. Évidemment, à l'appel de Mme Marois ce matin [jeudi], le gouvernement s'est mis en branle pour essayer d'accompagner les gens et de connaître un peu les causes de cette tragédie.»
La ministre attend de connaître les résultats de l'enquête. «Et ensuite, croyez-moi, s'il y a des choses qu'il faut resserrer, on va le faire.»
Le ministre des Communications, Maka Kotto, a pour sa part réagi «avec beaucoup de tristesse parce que ce sont des vies qui sont en jeu, des vies qui sont perdues, des aînés désemparés».
Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, a annulé un point de presse prévu jeudi et a pris la direction du Bas-du-Fleuve. Il a attendu à vendredi pour se rendre sur les lieux du drame pour éviter d'être «un frein» aux interventions d'urgence.
«On pense immédiatement aux personnes, aux victimes et à leurs proches», a affirmé au Soleil le chef libéral. «Quand on parle de personnes manquantes, on est quand même conscient que lors d'un désastre semblable, malheureusement, la liste des décès risque de s'allonger. On partage l'inquiétude de ceux et celles qui ne sont pas encore fixés sur le sort de leurs proches.»
Le député de Rivière-du-Loup, Jean D'Amour, a participé à la réunion des autorités locales. Selon ce qu'il a rapporté à son chef, le déploiement des forces et du personnel de sécurité civile s'est fait de façon organisée.
«Ces tragédies sont toujours épouvantables, a déploré M. Couillard. Mais Lac-Mégantic a démontré que les réflexes de sécurité civile et de déploiement lorsqu'il y a des catastrophes sont bien rodés.»
Il faudra s'assurer que les personnes évacuées sont bien prises en charge et, à plus long terme, comprendre les circonstances de la catastrophe, a ajouté le chef libéral.
«Sincères condoléances»
Le leader de la Coalition avenir Québec, François Legault, a offert au nom de son équipe ses «plus sincères condoléances» aux familles et aux proches des victimes.
«Nos pensées et nos prières sont avec celles et ceux qui traversent actuellement cette épreuve pénible, a indiqué M. Legault. Nous saluons également les efforts et le courage des secouristes, des résidents et de toute la communauté qui prêtent main-forte et qui se serrent les coudes dans ces moments difficiles. Ce drame est d'une infinie tristesse et tout le Québec est derrière vous.»
Avec la collaboration de Stéphanie Martin