L'incident est survenu dans une section en construction - et donc pour le moment inhabitée - des Jardins de la Côte, rue des Érables, à Beaupré.

Incendie à Beaupré: plus de peur que de mal

Un autre incendie dans une résidence pour personnes âgées aurait pu semer l'émoi dans la municipalité de Beaupré, moins de 48 heures après la tragédie de L'Isle-Verte.
Heureusement, l'incident survenu dans une section en construction - et donc pour le moment inhabitée - des Jardins de la Côte, rue des Érables, a fait beaucoup plus de peur que de mal pour les quelque 165 résidents, qui ont tous été évacués en toute sécurité.
Le maire de Beaupré, Michel Paré, se trouvait d'ailleurs à la caserne de pompiers quand l'appel est entré, vers 10h45. Coïncidence ou non, il était sur place pour faire l'annonce de l'embauche d'un nouveau chef pompier à temps plein.
«Tout de suite, on a su que c'était dans la partie en construction et donc qu'il n'y avait pas de danger pour les résidents, relate M. Paré. Cette résidence-là est bien équipée en matière de prévention incendie, alors on ne craignait pas du tout pour les occupants. Il n'y avait pas de panique», assure-t-il.
Selon ses informations, le feu aurait pris naissance dans la toiture du bâtiment à cause d'une torche utilisée lors des travaux de construction. «On craignait plus pour les malaises cardiaques parce qu'il aurait pu y avoir certaines personnes incommodées par la fumée.»
Certains résidents ont été évacués à l'hôpital, à proximité, «pas pour leur état de santé, mais bien parce qu'il s'agissait du lieu le plus proche où on pouvait les accueillir et les faire manger», précise le maire Paré.