Le Soleil a aussi sollicité le crayon du bédéiste de Québec Francis Desharnais (Burquette, Chroniques d'une fille indigne) pour immortaliser le passage dans la capitale de la bande de Dave Grohl.

Illustrations des Foo Fighters: l'initiative du Soleil fait jaser

Alors que les contrats sévères imposés par certains artistes aux photographes de presse sont de plus en plus décriés, la stratégie utilisée par Le Soleil pour contourner les exigences des Foo Fighters n'est pas passée inaperçue. La participation du bédéiste Francis Desharnais à notre numéro de dimanche a été décrite mardi dans plusieurs médias internationaux.
D'abord reprise par le blogue spécialisé en photographie Peta Pixel, l'initiative du Soleil a notamment été mentionnée dans le site Web du magazine musical NME, dans le magazine en ligne Consequence of Sound et dans le blogue brésilien Vaga Lume. Des médias généralistes ont aussi emboîté le pas : Francis Desharnais a été contacté par le journal allemand Der Spiegel, qui souhaitait reproduire ses illustrations, tandis que le site du journal britannique The Guardian a lui aussi raconté pourquoi nous avons requis les services du dessinateur pour notre couverture du spectacle des Foo Fighters. Un texte repris jusqu'aux Émirats arabes unis, dans la version Web du quotidien Gulf News de Dubaï.  
Samedi dernier, devant le contrat soumis par la bande de Dave Grohl aux photographes accrédités, Le Soleil a choisi de refuser de se plier aux exigences du groupe et de penser autrement la couverture visuelle du spectacle. Selon l'entente que devaient parapher les photographes, ils s'engageaient à ne publier leurs oeuvres qu'une seule fois, puis devaient ensuite en céder tous les droits moraux, incluant les droits d'auteur. Et ce «à travers l'univers et à perpétuité». 
Au lieu d'un photographe, c'est donc le bédéiste de Québec Francis Desharnais qui s'est chargé d'immortaliser de la zone médias sur les Plaines la courte prestation des Foo Fighters, dont le spectacle a été interrompu par l'orage après quatre chansons. 
Notre photographe Jean-Marie Villeneuve a de son côté profité d'un point de vue en hauteur à l'extérieur du site du Festival d'été pour prendre ses clichés.