Une quarantaine de pompiers et d'employés de l'hôtel de ville sont accourus sur place pour limiter les dégâts.

Hôtel de ville de Rivière-du-Loup: la rapidité des pompiers a permis d'éviter le pire

Le pire a été évité lors du bris d'une conduite d'eau survenu dans la nuit de vendredi à samedi dans les combles de l'hôtel de ville de Rivière-du-Loup.
«La rapidité d'opération des pompiers en coupant l'eau et en mettant des bâches sur les bureaux avec l'aide d'une firme nous a évité le pire en mettant à l'abri le serveur et le système informatique. Vous savez, l'eau a coulé longtemps après qu'on l'ait coupée à l'arrivée des pompiers», a précisé Gaétan Gamache, maire de Rivière-du-Loup.
«L'assureur a mis une réserve d'un million de dollars de côté. Ce pourrait être plus, ce pourrait être moins», a précisé Gaétan Gamache. «Actuellement, nous sommes à 80 % déménagés. On termine mardi. Le transfert de l'informatique est avancé. On entreprendra mercredi la démolition des murs pour la vérification des dégâts et l'assèchement. Les ingénieurs vont être sur la structure au cours des prochains jours. Nous allons fournir à l'assureur la confirmation de l'entretien du système d'eau fait en décembre.»
Une réceptionniste était même accessible lundi au numéro de téléphone habituel de l'hôtel de ville.
Entente avec Postes Canada
Les 35 employés de l'hôtel de ville migreront pour une période indéterminée au deuxième étage du bureau de poste central. Les services des greffes, des communications, des finances, ainsi que le bureau du maire et de la direction générale, devraient être opérationnels dès jeudi. «On signe une première entente de quatre mois avec Postes Canada et éventuellement pour d'autres périodes selon les constats que nous ferons», a aussi dit le maire de Rivière-du-Loup.
Les experts en sinistres se sont présentés lundi pour inspecter les trois étages de cet édifice qui constitue un lieu historique national canadien.