Attila Glatz et sa femme Marion ont organisé leur premier concert du Nouvel An il y a 19 ans.

Hommage à Vienne: quand la valse enjambe les frontières

Pour la quatrième année consécutive, le Grand Théâtre de Québec accueille un concert du Nouvel An inspiré de la riche tradition musicale viennoise. La principale différence? Probablement le nombre de femmes dans l'orchestre!
<p>L'Orchestre Strauss du Québec enchaînera valses, polkas et autres czardas de Johann Strauss fils et de ses contemporains. </p>
Demain à 14h30, l'Orchestre Strauss du Québec, une formation réunissant 70 instrumentistes placés pour l'occasion sous la direction du chef autrichien Klaus Arp, enchaînera valses, polkas et autres czardas de Johann Strauss fils et de ses contemporains. Le ténor Antoine Bélanger de Québec et la soprano Katarzyna Dondalska de Berlin chanteront des airs d'opérettes plus populaires les uns que les autres. Le concert mettra également en scène des membres du Ballet national de Hongrie et des couples de danseurs de compétition.
L'Orchestre Strauss du Québec compte une forte proportion d'interprètes féminines, contrairement à la Philharmonie de Vienne, encore presque exclusivement composée d'hommes.
Outre le fait qu'il vit à Vienne, le chef Klaus Arp possède une solide expérience de ce type de concert. «Klaus travaille avec nous depuis 12 ans, note le producteur Attila Glatz. Il parle allemand, français et anglais. Il établit le contact avec le public, il raconte des anecdotes de l'ère Strauss. Les gens ont l'occasion d'en apprendre un peu plus à propos de ce répertoire.»
Attila Glatz et sa femme Marion ont organisé leur premier concert du Nouvel An il y a 19 ans. Le couple a, paraît-il, reçu le feu vert du maire de Vienne pour répandre la tradition en Amérique du Nord. De fait, la réponse du public a été si positive que la formule est désormais présentée dans 22 villes du Canada et des États-Unis, dont Toronto, Montréal, New York et Los Angeles.
Hommage à Vienne revient au Grand Théâtre pour la quatrième année consécutive avec un programme renouvelé. Attila Glatz promet des surprises. La colorature Katarzyna Dondalska accomplit paraît-il de vraies prouesses. «Je préfère ne pas vous en dire plus, mais je sais que les gens seront soufflés.»
Comme chaque année, les Glatz feront le voyage jusqu'à Québec pour assister à la représentation.
À qui la chance?
On estime à plusieurs dizaines de millions le nombre de télé­spectateurs qui, dans plus de 90 pays, regardent le concert du Nouvel An de l'Orchestre philharmonique de Vienne présenté dans la fameuse salle dorée du Musikverein, le 1er janvier. Attila Glatz, l'organisateur des concerts Hommage à Vienne en Amérique du Nord depuis près de 20 ans, est l'un de ceux-là. Même s'il a lui-même vécu à Vienne, Attila Glatz n'a jamais eu la chance d'assister en personne au Neujahrskonzert. Il faut dire que le prix d'un bon fauteuil peut dépasser 2000 $. Mais là n'est pas la question. La demande est telle que la vente des billets est désormais soumise à un tirage au sort ouvert aux mélomanes du monde entier. Pour participer au tirage du concert du 1er janvier 2015, il suffit de s'enregistrer sur le site Web de l'Orchestre philharmonique de Vienne (www.wienerphilharmoniker.at) au plus tard le 23 janvier 2014.
Vous voulez y aller?
Quoi: Hommage à Vienne
Qui: Orchestre Strauss du Québec; Klaus Arp, chef d'orchestre; Katarzyna Dondalska, soprano; Antoine Bélanger, ténor
: salle Louis-Fréchette
Quand: demain à 14h30
Billets: 43 $ à 103 $
Tél.: 418 643-8131