France Lortie est la seule à Québec à offrir la gymnastique sensorielle et une des rares à proposer la fasciathérapie contre les douleurs chroniques.

Gymnastique sensorielle et fasciathérapie: un baume contre la douleur

Les méchantes tendinites, bursites, épicondylites et ces incontournables maux de dos qui vous font souffrir peuvent être prévenus ou soulagés simplement en changeant vos façons de bouger. Ainsi, toutes ces inflammations en «ite» qui découlent de postures inappropriées, de problèmes de coordination, de gestes répétitifs sont guérissables. Mais encore faut-il en prendre conscience et avoir les outils nécessaires pour réapprendre à mieux bouger.
Or, la mission est possible grâce à la gymnastique sensorielle. La méthode est apparue il y a une trentaine d'années. C'est le kinésithérapeute et ostéopathe français Danis Bois qui l'a créée après avoir découvert que l'intérieur du corps était animé d'un mouvement naturel, source de vitalité et de santé. À l'époque, ce fut une véritable révélation! Au point où, avec d'autres scientifiques, il créera un laboratoire de recher­che spécialisé tout en mettant au point une méthode corporelle globale qui permet à chacun de développer son potentiel d'équilibre et de bien-être.
À Québec, France Lortie propose la gymnastique sensorielle. Elle est la seule à l'offrir en plus d'être une des rares spécialistes en fasciathérapie. Il faut préciser que ces deux éléments constituent le noyau de la méthode Danis Bois aujourd'hui enseignée dans plusieurs pays. Déjà intéressée par les thérapies douces, France Lortie s'est donc rendue en France dans les années 90 pour apprendre la fasciathérapie. Quelques années plus tard, elle s'initiait à la gymnastique sensorielle. Entre-temps, elle a donné des formations au Portugal, en France et au Québec.
«La fasciathérapie agit principalement sur la douleur, explique France Lortie, alors que la gymnastique sensorielle permet de gagner un meilleur équilibre, de redécouvrir le plaisir de bouger, de gérer son stress.
«Avec la fasciathérapie, on libère les fascias qui sont une membrane sensible reliant tous les éléments anatomiques du corps (os, muscles, viscères, système nerveux). Lors d'un stress, d'une agression, ces fascias se rétractent, se crispent ou se densifient, perturbant l'équilibre général du corps. Aussi, par un toucher doux et en profondeur, par des pressions, des temps d'arrêt, le thérapeute arrive à soulager les douleurs, à libérer le geste et à redonner au corps un potentiel d'adaptation.» En complément à cette thérapie, Danis Bois a aussi développé la gymnastique sensorielle pour donner aux gens des outils simples et efficaces de mieux-être.
«Mais vous n'êtes pas obligé de combiner la fasciathérapie et la gymnastique, précise la thérapeute. Vous pouvez opter pour l'un ou l'autre, dit-elle. Par exemple, beaucoup de mes élèves ne s'adonnent qu'à la gymnastique sensorielle alors que d'autres ne viennent ici que pour la fasciathérapie. Le choix dépend de ce que vous recherchez. Si vous souhaitez agir sur la douleur, la thérapie est conseillée, mais si votre seul but est de gérer le stress, d'arriver à être conscient de vos mouvements, de retrouver un mieux-être intérieur, la gymnastique y contribue parfaitement.»
Solliciter l'attention
«En fait, plus vous arriverez à observer ce que votre corps est en train de faire, mieux vous pourrez gérer le stress, les douleurs et les fatigues qui vous accablent, indique France Lortie, parce que la gymnastique sensorielle sollicite d'abord l'attention. Les enchaînements composés de mouvements lents et relâchés contribuent à fixer l'attention sur les perceptions des gestes qui, à la longue, se modifient d'eux-mêmes. Ils s'épanouissent, deviennent amples et généreux et procurent ainsi un effet apaisant.
En gymnastique sensorielle, chacun des participants a sa propre partition. «L'amplitude d'un mouvement diffère d'une personne à l'autre, mentionne Mme Lortie. C'est vous qui sentez ce qui se passe à l'intérieur de vos bras, de vos jambes, de votre dos. C'est comme si vous aviez un rétroviseur pour observer les angles morts de chaque mouvement. La gymnastique sensorielle vous donne ainsi accès à quelque chose qu'autrement vous ne verriez pas.»
Les séances de groupe durent en moyenne une heure et demie. Cinq types d'enchaînements sont au programme. On peut choisir de travailler telle ou telle partie du corps en vue de diminuer la douleur et les tensions physiques ou psychologiques dans certaines zones de l'anatomie. Une session comporte 10 cours à raison d'une fois par semaine. Pour en savoir davantage sur la méthode, vous pouvez écrire à l'adresse courriel francelortie@msn.com ou téléphoner au 418 806-1261.