Guns N' Roses - qui s'était produit au Colisée en février 2010 - ne veut pas être vu comme un groupe à teneur nostalgique, aussi a-t-il demandé d'être précédé de formations émergentes.

Guns N' Roses sur les Plaines le 12 juillet

Le Festival d'été de Québec (FEQ) vient de dénicher la dernière tête d'affiche de sa programmation 2013. Il s'agit de Guns N' Roses et de son excentrique leader, Axl Rose, qui se produiront sur les plaines d'Abraham le vendredi 12 juillet.
C'est jeudi, en fin d'après-midi, que le directeur de la programmation du FEQ, Louis Bellavance, a conclu une entente avec le groupe américain auquel on doit Sweet Child O' Mine, Paradise City et November Rain. Ce sera un retour après trois ans d'absence à Québec pour Guns N' Roses, qui s'était produit le 1er février 2010, au Colisée Pepsi, devant 6500 personnes. 
Ce choix peut paraître risqué : les rockeurs ont en effet la fâcheuse habitude de monter sur scène avec des heures de retard, au risque d'irriter les fans. Or M. Bellavance précise que le groupe est en repositionnement et s'est entouré d'une nouvelle équipe. Hormis quelques festivals, les gars jouent dans de plus petites salles que ce à quoi ils sont habitués afin de remettre leurs pendules à l'heure. 
«On souhaite avoir le même genre de chance qu'avec Jean Leloup l'an dernier : les gens se posaient des questions et il nous a donné un show extraordinaire, affirme-t-il. On pense qu'on a un artiste qui a envie de jouer et de nous donner tout un show
Le programmateur dit aussi avoir pris ses références et que la troupe est plus ponctuelle, offre des spectacles solides, en plus d'arriver avec une imposante production. N'empêche, le FEQ a opté pour la prudence en énonçant le couvre-feu dans le contrat.
«On sait qu'ils veulent jouer au moins deux heures, alors on s'est mis une zone où il est possible de présenter le show et une où ce n'est plus possible pour qu'ils soient conscients de ça. Évidemment, ils prennent un risque, parce que s'ils ne respectent pas ça, on ne sera pas tenu de respecter nos engagements. Il n'y a pas un artiste qui signerait ça, mais eux, avec leur historique, ils sont habitués.»
Guns N' Roses ne veut pas être vu comme un groupe à teneur nostalgique, aussi a-t-il demandé d'être précédé de formations émergentes, dont les noms seront annoncés plus tard.
Pas de francophone
À l'origine, ce concert du 12 juillet devait être celui d'un artiste européen chantant dans la langue de Molière. Les programmateurs ont multiplié les efforts pour dénicher une autre tête d'affiche francophone. Or, quand l'offre de Guns N' Roses s'est présentée, ils ont décidé de la saisir.
Louis Bellavance et son équipe ont encore quelques cas à régler. La ou le remplaçant de Sharon Jones, forcée d'annuler son spectacle du 4 juillet à la place D'Youville pour des raisons de santé, n'a pas été identifié. Et les pourparlers avec l'artiste qui précédera Stevie Wonder le 14 juillet sur les Plaines ne sont pas terminés. Quant aux premières parties de Carly Rae Jepsen le 12 juillet, au parc de la Francophonie, elles seraient déterminées, mais le FEQ attendrait l'approbation de la jeune vedette.