Guillaume Lemay-Thivierge et Dave Morissette

Guillaume Lemay-Thivierge: comme un gamin

Il y a 20 ans, Guillaume Lemay-Thivierge participait à la toute première émission québécoise de Fort Boyard, avec l'équipe de Chambre en ville. Il se retrouve maintenant à la barre de la nouvelle formule du jeu d'aventures, où il agira comme un coach et un superjoueur au côté de Dave Morissette.
«C'était presque une condition pour que j'accepte le mandat», indique Lemay-Thivierge, qui, chaque émission, a pu lancer un défi à un joueur de l'équipe adverse. «Ça peut complètement changer le cours du jeu, explique-t-il. On choisit nos épreuves en fonction de nos forces, mais lorsque quelqu'un nous bat, il gagne deux clés... Et c'est arrivé.»
Les 10 émissions ont été tournées au large des côtes françaises en huit jours, sous la forme d'un tournoi, avec des demi-finales, une finale et un match des étoiles. Ce tournage intensif n'a toutefois pas empêché le féru d'adrénaline d'aller tester des épreuves pendant ses temps libres. «J'ai pu montrer à ma fille de 12 ans [Charlie] les épreuves que j'ai faites il y a 20 ans et m'amuser à les réessayer avec elle... parfois un peu en cachette», admet-il.
L'animateur a été impressionné par Édith Cochrane («Elle est faite forte, elle s'est fait mal et elle a continué avec une attitude positive», raconte-t-il), par Rémi-Pierre Paquin, qui a bravé les serpents, et par Maxime Landry et Sébastien Benoît, qui ont vaincu leur peur des hauteurs. Parachutiste d'expérience, Lemay-Thivierge n'a évidemment pas de problème avec l'altitude, mais avoue tout de même avoir des points faibles, comme l'eau et les bestioles.
Outre de nouvelles épreuves, notamment au-dessus de l'eau et sous l'eau, le Fort semble hors du temps. «Ça a été une prison, puis une commune, puis ça a été à l'abandon, avant de servir pour le jeu, raconte Lemay-Thivierge. La coutume et la tradition sont demeurées intactes, je suis retourné là avec le coeur d'un gamin.»
Les nostalgiques de l'émission retrouveront Félindra, la dompteuse de tigres, «qui travaille à la journée longue avec ses bêtes», et la Boule (qui n'avait pas encore de démêlés avec la justice au moment du tournage). Les guides, Dédé et Anthony, ont été fort utiles : «Quand on se met à courir dans le fort, ce n'est pas pour faire de l'effet, c'est vraiment un immense labyrinthe», assure Lemay-Thivierge.
Animer avec Dave Morissette a été un plaisir supplémentaire. «On est comme un couple avec une très bonne communication, sans qu'il y ait l'élément féminin du couple, c'est-à-dire le sous-entendu», rigole celui qui réalisera encore quelques épisodes de 30 vies cette saison, avant de revenir devant la caméra pour le tournage du film Nitro 2, qui devrait avoir lieu l'été prochain.
Fort Boyard est présentée le mercredi à 20h sur les ondes de TVA.