Guerre des motards: quatre accusés de l'opération Baladeur plaident coupable

Quatre autres individus arrêtés lors de l'opération Baladeur ont plaidé coupable jeudi à l'accusation d'avoir comploté pour tuer, en majorité, des Hell's Angels lors de la guerre des motards. Avec un seul accusé encore en piste, le long procès de quatre mois qui devait s'ouvrir ce printemps, vient de changer d'allure.
Les cheveux blancs, portant des écouteurs pour aider leur ouïe défaillante, Gérard Hubert, 74 ans, le caïd de Trois-Rivières Raymond Desfossés, 63 ans et Raymond Bouchard, 66 ans, entrent dans le box vitré. Ils saluent Denis Corriveau, co-accusé de 74 ans, en liberté provisoire.
Les yeux rougis, plusieurs membres des familles des victimes assistent à l'audience.
Dix hommes et une femme ont été arrêtés par les policiers en mars 2009 après que l'ex-tueur à gages Gérald Gallant ait révélé les noms des gens qui lui avaient commandé ou l'avaient aidé à commettre 28 meurtres et 13 tentatives de meurtre restés jusque là irrésolus.
Depuis ce temps, six accusés de l'opération Baladeur ont plaidé coupable. Les quatre plaidoyers de jeudi portent le compte à dix, laissant seulement l'accusé Gilles Dubois pour le procès prévu le 22 avril.
Comme tous les autres avant eux, Bouchard, Desfossés, Hubert et Corriveau ont plaidé coupable à une accusation d'avoir comploté avec le tueur à gages Gérald Gallant pour commettre des meurtres de membres des Hell's Angels, de leurs relations ou d'autres individus.
Ces meurtres ont été commis principalement à Québec, mais aussi dans la région de Montréal et ailleurs au Québec entre 1979 et 2003.
Ce n'est pas parce que la Couronne laisse tomber les accusations de meurtre ou de tentative de meurtre que la sentence - connue le 19 mars - ne sera pas sévère, indique la procureure de la Couronne, Me Geneviève Lacroix.
Les co-accusés Fred Faucher et Marcel Demers, leaders des Rock Machine, s'étaient mérités des peines de 23 ans de prison après avoir plaidé coupable en décembre 2012 à une série de complots pour faire abattre 12 Hell's Angels.
Au moment des arrestations, la police avait notamment relié Raymond Bouchard au meurtre de Paul Cotroni, fils du chef de mafia de Montréal Frank Cotroni, ainsi qu'à celui du Hell's Alain Leclerc au restaurant Ashton de Charlesbourg.
Raymond Desfossés, identifié au Gang de l'ouest, aurait fait commettre, selon la police, six meurtres sur une période de 20 ans.
La guerre des motards a aussi fait d'innocentes victimes comme Luc Bergeron et Yvon Daigneault qui ont été pris pour d'autres par les tireurs.
Chefs d'accusation
Raymond Bouchard
Complot pour commettre les meurtres de membres des Hells Angels, de leurs relations et d'autres personnes (Bertrand «Bébé» Duchaine, Dany Paquet, Pierre Langlois, Guy Laflamme et Christian Duchaine)
Denis Corriveau
Complot pour commettre les meurtres de John Zénos, de Guy Lévesque et de Christian Duchaine
Raymond Desfossés
Complot pour commettre les meurtres de membres des Hells Angels, de leurs relations ainsi que d'autres personnes (Louis Desjardins, Marcel Lefrançois, Salvatore Luzi et Richard McGurnaghan)
Gérard Hubert
Complot pour commettre les meurtres de membres des Hells Angels, de leurs relations et d'une autre personne (Israël Meyer Randolph)