Le skieur acrobatique canadien Lewis Irving a réussi son premier triple périlleux avec quadruple vrille, dimanche, pour aider le Canada à finir deuxième du volet par équipe de la compétition de Beida Lake, en Chine. 

Grand pas pour Lewis Irving

Le skieur acrobatique Lewis Irving a réussi son premier triple périlleux avec quadruple vrille en compétition, dimanche, pour prendre le septième rang de la Coupe du monde de sauts de Beida Lake, en Chine. Il a ensuite répété l'exploit pour aider le Canada à finir deuxième du volet par équipe.
«C'était mon but en Chine d'atterrir ce saut-là en compétition, alors je suis très content», a commenté le sauteur sur neige de 21 ans de Charlesbourg, par l'entremise de la Fédération canadienne de ski acrobatique.
Sur la médaille d'argent obtenue en collaboration avec la recrue de Blainville Catrine Lavallée et le vice-champion du monde de 2013 Travis Gerrits, un Ontarien, Irving s'en réjouissait, sans toutefois en faire un plat.
«On fait des tests. C'est un événement qu'ils veulent apporter pour aider le sport, mais pour l'instant, ça ne compte pas. Alors l'ambiance était plus relaxe, tout le monde s'encourageait», explique celui dont le deuxième back full-double full-full du jour lui a valu le troisième plus haut pointage de cet essai boni, 92,04 points. Le trio canadien s'est glissé entre les Russes, vainqueurs, et les Australiens.
Même avec sa 18e position de samedi, lors de la première des deux tranches de cette première escale de Coupe du monde, Irving a été le meilleur Canadien chez les messieurs à chacune des deux épreuves individuelles comptant pour le classement mondial.
Septième dimanche avec 104,87 points, Irving était à moins d'un point du top six tant convoité. Les vétérans Gerrits (83,63) et Olivier Rochon (75,22), de Gatineau, ont fini 14e et 20e. Samedi, Rochon avait fait 21e et Gerrits, 22e.
Les Chinois dominants
Les sauteurs chinois ont dominé la fin de semaine avec six médailles masculines sur sept (il y a eu égalité), dont une d'or et une d'argent au double champion du monde Guangpu Qi. Chez les femmes, la Chinoise Mentao Xu et l'Australienne Danielle Scott se sont échangé la première et la deuxième places.
Soulignons la septième position de Lavallée, samedi. Elle et Irving, nommé recrue par excellence sur le circuit mondial l'an passé, s'attaquent cet hiver à leur première campagne complète sur la plus grande scène de leur discipline.
Huit épreuves, soit sept de Coupe du monde et les Championnats du monde. La prochaine a lieu le 14 janvier à Lake Placid, site olympique de 1980 et de 1932 situé dans l'État de New York. L'équipe canadienne passera quelques jours au Relais de Lac-Beauport en début d'année, avant de prendre la direction des États-Unis. Tout ce beau monde rentre à la maison lundi, après une nuit à Pékin.