Le prêtre Jacques-Yvon Côté a écopé de deux ans de détention pour agressions sexuelles sur un enfant.

Gestes à caractère sexuel: deux ans de prison pour un prêtre

Un prêtre de 70 ans de Saint-Jean-de-Cherbourg, près de Matane, a été condamné à deux ans de prison et trois ans de probation. Jacques-Yvon Côté a été reconnu coupable par le juge Richard Côté, vendredi au palais de justice de Matane, de quatre des six chefs d'accusation auxquels il faisait face. Il est coupable d'avoir commis des gestes à caractère sexuel sur une personne d'âge mineur.
L'homme d'église a pris le chemin du Centre de détention de Rimouski. Il sera également inscrit au registre des délinquants sexuels pour une période de 20 ans.
Le septuagénaire est accusé d'agressions sexuelles, d'attouchements et d'incitations à poser des gestes de nature sexuelle. Les faits reprochés se sont produits de 2009 à 2011. La victime, sur qui l'accusé était en position d'autorité, était un enfant. La cause a été frappée d'une ordonnance de non-publication et la plupart des témoignages ont été entendus à huis clos. Le prévenu était passible d'une peine d'emprisonnement maximale de 10 ans.
Natif de Les Hauteurs, près de Rimouski, Jacques-Yvon Côté habitait seul, dans le village de Saint-Jean-de-Cherbourg, situé à environ 45km de Matane. Avant de prendre sa retraite, il y a cinq ans, il avait été aumônier de l'hôpital et du centre hospitalier de soins de longue durée (CHSLD) de Matane pendant 19 ans. Auparavant, il avait été animateur de pastorale à la Polyvalente de Matane pendant 14 ans. En 1980, à l'époque des boats people, il avait organisé l'accueil d'une famille vietnamienne à Matane.