L'album de Fiori lui a permis de remporter la course au nombre de nominations artistiques

Gala de l'ADISQ: entre la jeunesse et la sagesse

Un vétéran dont on n'attendait plus le retour et des recrues qui ont fait leur place avec un premier album remarqué. Avec Serge Fiori, Émile Proulx-Cloutier et Klô Pelgag bien installés dans le haut du tableau des nominations, les remises de prix de l'ADISQ, dont les deux premiers volets sont présentés aujourd'hui, proposent plus que jamais un pont entre les générations.
Klô Pelgag
<p>Émile Proulx-Cloutier</p>
Cette année, le retour en studio de Serge Fiori, 28 ans après son précédent disque original, a non seulement fait courir les foules chez les disquaires (l'album éponyme a été certifié platine sept semaines après sa parution), il a aussi permis à son auteur de remporter la course au nombre de nominations artistiques. L'ex-chanteur d'Harmonium peut prétendre au titre d'interprète masculin de l'année en plus d'être nommé dans les catégories Meilleur album adulte contemporain, Choix de la critique, Meilleur vendeur et Vidéoclip de l'année.
Outre Pierre Lapointe (sept nominations, dont quatre artistiques), les deux autres artistes les plus nommés le sont pour leur premier album. Et tous deux ont vu les monstres leur porter chance... Pour la série de récits musicaux gravés sur Aimer les monstres, le chanteur et comédien Émile Proulx-Cloutier récolte six mentions, dont trois artistiques (Album adulte contemporain, Auteur ou compositeur et Révélation de l'année). Sa consoeur Klô Pelgag (Chloé Pelletier-Gagnon de son vrai nom) en compte aussi six pour les chansons joliment surréalistes de L'alchimie des monstres: Album alternatif, Choix de la critique, Auteur ou compositeur et Révélation, notamment.
<p>Valérie Carpentier</p>
L'effet La voix
Parmi les autres nouveaux venus, Sally Folk, les Hay Babies et Valérie Carpentier peuvent également espérer être sacrées découverte de l'année. Dans la catégorie de la chanson populaire, choisie par un vote du public, Valérie Carpentier pourrait d'ailleurs bénéficier de l'effet La voix, d'où elle est sortie gagnante en 2013. Sa pièce Le rendez-vous devra toutefois se mesurer à celles d'un autre finaliste du concours télévisé, Jérôme Couture (Comme on attend le printemps), et du coach Louis-Jean Cormier (Tout le monde en même temps). Le vote pour élire la chanson de l'année se poursuit jusqu'à dimanche matin au adisq.radio-canada.ca.
***
Trois galas à l'horaire
Animé par Les Denis Drolet, l'Autre gala de l'ADISQ sera diffusé ce soir dès 20h sur les ondes de MusiquePlus et de MusiMax. Radio Radio, Jimmy Hunt, Les soeurs Boulay, Philippe B et Alexandre Désilets offriront des prestations pendant la soirée, où 25 trophées seront distribués dans plus d'une quinzaine de créneaux musicaux. 
Plusieurs artistes de la région risquent de repartir à la maison avec un Félix ce soir: Keith Kouna ou Jimmy Hunt pour l'album alternatif, Pascale Picard parmi les anglophones, Les Violons du Roy en classique, Les chercheurs d'or en country, Webster pour l'album hip-hop ou Karim Ouellet, qui se mesure notamment à Céline Dion et à Arcade Fire parmi les artistes s'étant le plus illustrés hors Québec. La cérémonie d'aujourd'hui sera précédée de celle, hors d'ondes, consacrée aux catégories dites «industrielles». 
L'ADISQ décernera finalement ses trophées les plus prestigieux - dont ceux attribués par vote populaire - lors du Gala animé par Louis-José Houde dimanche dès 19h30 à Radio-Canada. Alex Nev-sky, Vincent Vallières, Angèle Dubeau, Lisa LeBlanc, Half Moon Run, Koriass, Patrice Michaud, Brigitte Boisjoli, Misteur Valaire et les artistes en nomination pour le Félix de la révélation de l'année se chargeront du menu musical de la soirée. Michel Louvain sera également de la partie pour recevoir le Félix Hommage.