Une scène d'Où tu vas quand tu dors en marchant...

Fréquentation du Carrefour de théâtre: retour à la normale

Après un creux l'an dernier, le Carrefour international de théâtre de Québec a renoué avec son taux de fréquentation habituel, avec des salles remplies à 82 % de leur capacité. Le bilan de cette 16e édition reste très préliminaire, mais, à vue de nez, la troisième mouture d'Où tu vas quand tu dors en marchant... semble avoir comblé les attentes.
Avec le recul, présenter des spectacles à ExpoCité, en 2014, a été une «erreur», reconnaît la dg Dominique Violette. En attendant Le Diamant, le Carrefour doit, année après année, composer avec l'absence d'une salle conséquente pour présenter des spectacles à grand déploiement.
L'édition 2015 s'est donc concentrée sur des pièces à dimension humaine, avec un succès certain: 14 des 44 représentations des 10 spectacles étaient à guichets fermés. Il y avait même des listes d'attente pour A Game of You, Oxygène et My Dinner With André. Sans compter la malencontreuse annulation de Murmure des murs, en raison de la blessure à sa tête d'affiche, qui était partie sur une magnifique lancée.
Mme Violette aurait quand même souhaité que la popularité du parcours déambulatoire, et «l'émerveillement» qu'il suscite, se traduise par une hausse en salle. «J'ai hâte qu'il y ait plus de monde. On avait une programmation formidable cette année, et les gens auraient pu faire le même genre de découvertes [qu'avec Où tu vas...]. Le Carrefour, c'est une expérience artistique et humaine.»
Le parcours gratuit, toujours sous la direction artistique de Frédéric Dubois, avait investi de nouveaux lieux dans le Vieux-Québec, beaucoup plus vastes. La circulation y était plus fluide, mais la fréquentation n'y a pas diminué, croit l'équipe du Carrefour. Elle devrait être semblable à celle de l'an dernier, soit 110 000 spectateurs. Dominique Violette n'était pas peu fière des commentaires positifs reçus et d'avoir fait «redécouvrir la ville» sous un autre angle à ses habitants.
Aux touristes aussi, espère-t-on - la Ville de Québec a offert 3,6 millions $ au Carrefour pour la réalisation du parcours jusqu'en 2018. Une firme spécialisée a mesuré l'affluence ainsi que l'intérêt touristique. Les chiffres sont attendus d'ici un mois. On croit qu'il a aussi offert à Québec et au Carrefour une bonne visibilité auprès des journalistes étrangers et des professionnels du milieu.
«Je suis bien fière qu'on contribue à ça», a souligné Mme Violette.