Fraternité des policiers et policières: Marc Richard devient président

La Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec a un nouveau président. Celui qui occupait le poste de vice-président, Marc Richard, remplace ainsi Bernard Lerhe, qui a choisi de ne pas solliciter un nouveau mandat.
Impliqué dans une course à trois candidats, M. Richard a obtenu 54% des votes. Son plus proche poursuivant, Jean Beaudoin, a accaparé 28% des suffrages. Un total de 630 policiers se sont exprimés.
M. Beaudoin avait perdu son siège de président aux mains de M. Lerhe à l'automne 2010, quand ce dernier avait recueilli plus de 80% des voix.
Deux priorités
En entrevue avec Le Soleil, M. Richard a indiqué que ses deux priorités seront la lutte au projet de loi 3 des libéraux sur les fonds de pension et le renouvèlement de la convention collective de ses membres, qui vient à échéance à la fin de 2014. Le nouveau leader syndical a affirmé ne pas être impressionné par les amendements que les libéraux viennent d'apporter au projet de loi.
«Dans les amendements, il n'y a rien de majeur pour les policiers. Il va falloir continuer à bien informer et sensibiliser nos membres sur cet enjeu.»
M. Richard croit qu'il y a encore moyen de mettre de la pression sur le gouvernement, sans pour autant enfreindre la loi, comme en ayant recours, par exemple, à des grèves illégales.
«Ne pas respecter les lois, ce n'est pas dans notre plan de match.»
Marc Richard hérite ainsi d'un mandat de quatre ans à la tête de la fraternité.