Chanson pop, Le commun des immortels, de Francis d'Octobre

Francis d'Octobre: pop sereine ***

Quatre ans après un premier effort à titre d'auteur-compositeur-interprète, Francis d'Octobre - qu'on a d'abord connu comme Francis Roberge auprès des Catherine Major, Louise Forestier, Alfa Rococo et Cie - est revenu à l'avant-scène cette semaine avec le lancement d'un nouvel album empreint de sérénité.
L'amour est souvent au rendez-vous dans les textes parfois un peu naïfs et les refrains souvent accrocheurs du musicien : celui qui se termine sans drame (chouette Six pieds sous neige, qui ouvre l'album), celui qu'on dit mystique, mais que le chanteur ne nomme jamais, celui qui apaise ou qui traverse le temps. Avec le réalisateur Jeannot Bournival (collaborateur de Fred Pellerin), Francis d'Octobre a accompli un très beau travail d'arrangements, invitant ici et là des cordes et des cuivres qui magnifient l'ensemble, sans casser l'ambiance de douceur qui le traverse. Tout ce qui manque à notre bonheur, c'est davantage de constance dans les interprétations, qui manquent parfois de corps.