Laurie Blouin fait partie des huit espoirs olympiques qui empochent cette année 7000 $ décernés par la Fondation Nordiques.

Fondation Nordiques: 7000 $ chacun à huit espoirs pour Pyeongchang

Ses annonces s'avèrent moins grandioses depuis la mise au ban de Marcel Aubut. Mais la Fondation Nordiques continue à financer les athlètes d'élite de la région de Québec. Huit espoirs olympiques pour 2018 empochent la part du lion cette année avec 7000 $ chacun.
La championne du monde de slopestyle Laurie Blouin (planche à neige), Cendrine Brown (ski de fond), Laurent Dubreuil (patinage longue piste), Philippe Marquis (ski de bosses), Simon Pouliot-Cavanagh (ski de bosses), Anouk Purnelle-Faniel (ski slopestyle), Laurence St-Germain (ski alpin) et Alexandre St-Jean (patinage longue piste) mettent tous la main sur deux chèques.
Un premier de 4000 $, comme 19 autres sportifs-étudiants ayant atteint le niveau d'«excellence» selon les critères de la Fondation. Puis ces huit-là empochent aussi 3000 $ chacun, afin «de parfaire leur entraînement et de peaufiner leur préparation» en vue d'une éventuelle participation aux prochains Jeux olympiques d'hiver, dit le communiqué. Pyeongchang, en Corée du Sud, en sera l'hôte en février 2018.
Au total des 318 500 $ distribués par la Fondation Nordiques cette année, on compte 96 bourses d'études individuelles remises maintenant par tranche de 4000 $ (27), 2500 $ (30) ou 1500 $ (39), 35 000 $ de bourses réservées pour le Gala de l'athlète du 24 mai et 18 000 $ donnés à quatre organismes dans le but de réaliser leur projet précis.
En 22 ans d'existence, soit depuis la disparition des Nordiques de Québec en 1995, la Fondation Nordiques a remis plus de 6,1 millions $ aux athlètes dits amateurs de la grande région de Québec.