Flyboard: être un superhéros sur l'eau

Non, vous ne rêvez pas. Si vous vous promenez à la baie de Beauport cet été, vous verrez peut-être des gens qui semblent flotter au-dessus du fleuve. Ils sont en fait propulsés dans les airs par deux immenses jets d'eau.
Nouveauté au rayon des sports nautiques, le flyboard fait réellement son entrée à Québec cette année. Jean-Michel Blais, de Montmagny, a obtenu les droits exclusifs pour la distribution et la location dans la région. 
Le fonctionnement de l'appareil est simple: on enfile deux bottes collées à une planche, qui elle, est reliée par un long tuyau à une motomarine. C'est le conducteur de la motomarine qui contrôle ensuite la propulsion du «flyboarder». Avec de la pratique, il est possible de monter jusqu'à 15 mètres dans les airs. On a alors l'impression d'être un véritable superhéros.
Selon Jean-Michel Blais, ce sport est sécuritaire, accessible à tous et plus facile à maîtriser que le ski nautique. «Je l'ai fait essayer à un monsieur de 75 ans et il a adoré», lance-t-il. 
Le flyboard a été inventé en 2011 par Franky Zapata, un Français qui a déjà été pilote de course de motomarine pour Bombardier. Elle est aujourd'hui commercialisée partout dans le monde. 
Déjà, l'engouement se fait sentir à Québec. «Il faut qu'on achète plus de motomarines pour répondre à la demande», soutient M. Blais. Il en coûte 269$ pour une séance d'une heure de flyboard, que l'on peut partager avec un ami. Les représentants de Flyboard Québec feront de la location tout l'été à la baie de Beauport et à la plage du lac Saint-Joseph.