Le fait que le Séminaire Saint-Alphonse se soit incorporé et soit devenu une personne juridique distincte en 1967 ne change rien à la responsabilité des Rédemptoristes, selon le prêtre catholique Thomas Doyle.

Finances des Rédemptoristes: le séminaire forcé d'ouvrir ses livres

Les Rédemptoristes ont échoué dans leur tentative de se soustraire à l'obligation de divulguer les états financiers de deux de leurs organismes, Les Missions et le Fonds Alphonse-de-Liguori.
En décembre, à la suite d'une requête présentée par les victimes d'abus sexuels du Séminaire Saint-Alphonse, la Cour supérieure a ordonné aux Rédemptoristes de remettre aux avocats de Frank Tremblay ces états financiers.
Les avocats des victimes doivent établir la valeur patrimoniale de la congrégation afin de réclamer des dommages punitifs. Ils ont appris que plusieurs centaines de milliers de dollars avaient été versés dans le Fonds et dans les Missions et veulent avoir l'information exacte.
Toutes ces données financières ne seraient toutefois pas rendues publiques dans le dossier de la cour. Les Rédemptoristes s'opposaient, alléguant que les deux organismes sont des tiers non visés par le litige. La Cour d'appel rejette la requête des Rédemptoristes et refuse de s'en mêler.