Vainqueurs contre les Britanniques en finale du tournoi de rugby à sept aux Jeux olympiques de Rio, les joueurs de la formation des îles Fidji ont été accueillis en héros au stade de Suva, en plus d'être faits compagnon de l'Ordre des Fidji.

Fidji fête ses héros

L'entraîneur anglais Ben Ryan a reçu lundi la plus haute décoration fidjienne à l'occasion d'une journée déclarée fériée pour célébrer le titre olympique historique de l'archipel en rugby à sept.
Des dizaines de milliers de personnes ont bravé la pluie diluvienne pour célébrer à Suva la première médaille d'or olympique des Fidji, au lendemain du retour au pays de l'équipe victorieuse.
Le premier ministre Voreqe Bainimarama avait décrété ce lundi férié et des bus gratuits avaient été nolisés pour emmener la population au stade, où Ryan et ses joueurs ont reçu un accueil digne de vedettes rock.
Ben Ryan, qui se présente simplement comme «un roux à lunettes de 44 ans», est devenu la personnalité la plus révérée de l'archipel en menant les Fidjiens à la victoire face aux Britanniques en finale (43-7).
«C'est un honneur pour moi, en reconnaissance de cette performance, de décerner à Ben Ryan la plus haute médaille du pays», a fièrement déclaré le président fidjien Jioji Konrote en faisant l'entraîneur compagnon de l'Ordre des Fidji. Ses joueurs ont été élevés au rang d'officiers de cet ordre. Ils ont, comme Ryan, reçu une récompense de 30 000 dollars de Fidji (près de 19 000 $CAN). 
L'entraîneur, dont les services seront convoités en raison de ce titre olympique, a reçu un tonnerre d'applaudissements en terminant un bol de kava, boisson traditionnelle de l'archipel, puis en remerciant la foule dans la langue locale.