Sarah préfère la course, de Chloé Robichaud, sera sur les écrans dès le 7 juin.

Festival les Percéides: le cinéma d'auteur à l'honneur

Le cinquième Festival les Percéides, qui met l'accent sur le cinéma d'auteur, présentera 40 films du 28 au 30 août à Percé, dont une sélection internationale venant de 15 pays. Le jury sera présidé par la chanteuse et actrice Chloé Sainte-Marie.
En lever de rideau, le cinéaste québécois Guy Édoin présentera lui-même sa dernière production, Corno, corps et âme, un documentaire intimiste sur la peintre Joanne Corneau, qui vit à New York et qui dédie sa vie à son art.
Ensuite, les spectateurs pourront pour une rare fois visionner un film muet accompagné de musique en direct, Veulent, de la cinéaste gaspésienne Diane Dupuis, de Mont-Louis, qui avait 15 ans en 1966 quand elle l'a tourné. Elle viendra présenter cette étude d'un triangle amoureux.
Toujours en soirée d'ouverture, le public pourra voir en première L'espouère, un documentaire de Moïse Marcoux-Chabot portant sur le militant écologiste Bilbo Cyr, poète et slameur gaspésien. «Je suis particulièrement fier de voir que des Gaspésiens font des films, comme c'est le cas de Moïse Marcoux-Chabot. C'est l'un des films les plus forts que j'ai vus en Gaspésie depuis plusieurs années. Moïse a suivi Bilbo Cyr [...] dans des soirées de slam et de poésie où il exprime sa conscience sociale, ses inquiétudes de vrai Gaspésien enraciné [...] C'est un documentaire qui devrait circuler dans le réseau des festivals de cinéma», précise François Cormier, directeur artistique des Percéides.
Avec le Festival du nouveau cinéma de Montréal, les Percéides présentent en première nord-américaine le long métrage de Justine Triet, La bataille de Solférino. Elle s'était distinguée à la Berlinale en 2012 avec Vilaine fille. Laetitia Dosch, actrice principale du long métrage, sera à Percé.
Le festival présentera plusieurs productions scandinaves, dont le long métrage Volcano du réalisateur islandais Rúnar Rúnarsson et le court métrage Ta Av Mig, une fiction sur la transsexualité ayant remporté le Teddy Award à la Berlinale 2013.
François Cormier est heureux de projeter The Venice Symdrome, en version italienne sous-titrée en anglais, un film lançant un débat sur l'équilibre recherché entre le tourisme qui fait fuir et le tourisme durable.
Sarah préfère la course, le film de Chloé Robichaud fort remarqué à Cannes, et Claude Allard, le regard vers l'autre, portant sur cet abbé jouant un rôle important dans la sauvegarde de la culture en Gaspésie, un film réalisé par sa nièce Andrée Allard, sont aussi des films à retenir.