Certaines compagnies ne reculent pas devant le cachet que commandent des vedettes comme Kylie Minogue, Madonna, Clive Owen, Megan Fox ou George Clooney (photo) lorsqu'il est question de vendre leurs produits.

Festival des meilleurs films publicitaires non primés: quelques perles

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, et on s'en frotte les mains! Même si l'on comprend pourquoi certaines publicités n'ont pas remporté de prix, quelques-unes méritent à elles seules le visionnement du Festival des meilleurs films publicitaires non primés, ou bannis, ou interdits ou rejetés des Lions de Cannes.
Chaque année, en janvier, ce festival récompense les pros de l'industrie. Bizarrement, annonce-t-on, plusieurs publicités sont boudées par le jury chaque année, malgré leur qualité exceptionnelle.
Comme celle de la marque de lingerie anglaise Agent provocateur, mettant en vedette la chanteuse Kylie Minogue, celle avec Madonna et Clive Owen pour BMW ou encore celle des jeans Armani avec Megan Fox. C'est à se demander si le festival favorise les mêmes chouchous chaque année!
Pourtant, ce ne sont pas la variété et l'ingéniosité qui manquent. Malgré le peu de publicités à caractère social (tant mieux si la plupart ont été primées), ce collage de près de 150 courts-métrages, présentés de 2006 à 2010, démontre un bel éventail des stratégies de communication qu'utilisent les grandes agences pour nous vendre mille et un produits.
Savoir faire réagir
De la provocation à l'autodérision en passant par le sexisme, chaque publicité parvient à susciter une réaction bien précise, mais le bon goût n'est pas toujours de mise. Prêtez attention à la publicité sadomasochiste de la marque de bière Old Nick. Bien qu'elle soit très efficace, puisqu'elle marque l'esprit, le résultat est osé, voire carrément indécent.
Aussi, que ce soit pour Adidas et les restaurants Nando's par exemple, certains scénarios démontrent que la stupidité humaine n'a parfois pas de limites pour vous faire cracher les billets.
Heureusement, plusieurs publicités vous feront éclater de rire, comme celle de la marque IKEA, fidèle à elle-même. Un couple, qui s'amuse à jouer à la fermière et au cochon pourchassé partout dans la maison, se fait surprendre par sa fille. «Il est temps de quitter la maison?» a-t-on choisi comme slogan évocateur.
Mais qu'on apprécie ou qu'on soit choqué par le résultat, ce qui fascine avec ce genre de production, ce sont les sommes incroyables qu'investissent certaines compagnies. Comme la pub d'Orangina, une animation d'animaux de la jungle qui se courtisent de façon très sexy. Quel trip onéreux de directeur artistique, mais quel bonheur pour les yeux!
Enfin, même si on revoyait certaines pubs en boucle pour les apprécier encore mieux, il faudra quand même vous attendre à certaines longueurs. Car si certaines ont été bannies, c'était avec raison.
AU GÉNÉRIQUE
Cote : **1/2
Titre : Festival des meilleurs films publicitaires non primés, ou bannis, ou interdits ou rejetés
des Lions de Cannes
Genre : publicitaire
Salle : Cartier
Classement : général
Durée : 1h50
On aime: juger par nous-mêmes de la qualité des pubs boudées, visionner des perles publicitaires méconnues
On n'aime pas: les longueurs lorsque les pubs ne sont pas intéressantes, le manque de sous-
titres pour comprendre les pubs en langue étrangère