Trente-cinq corps ont été retrouvés sous la neige depuis la tempête qui a déferlé le 14 octobre et les secours pensent que huit corps sont toujours enterrés dans le district de Manang.

Femmes disparues au Népal: des renforts du Québec

Deux spécialistes québécois en recherche et sauvetage sont arrivés à Katmandou samedi pour tenter de retrouver les corps des trois disparues dans l'avalanche du 14 octobre dans le secteur du Näar Phu, une des trois régions népalaises réputées pour le trek avec l'Everest et l'Annapurna. Ils ont apporté des équipements spécialisés que ne possèdent pas les équipes de recherche locales.
Geneviève Adam, une infirmière de Québec de 33 ans, et Sylvie Marois, 55 ans, responsable du programme de formation de guide en tourisme d'aventure du Cégep de Saint-Laurent, figurent parmi les victimes.
Pour financer leur périple, les bénévoles et amis de Mme Marois ont mis en ligne le site Internet : https://namaste-sylvie.org. Il est possible d'y faire un don. L'objectif est d'amasser 15 000 $. Déjà, 7000 $ ont été recueillis.
Lundi, les deux bénévoles étaient en route vers le début du trek de l'Annapurna. D'ici vendredi, ils comptent atteindre le kyang, campement le plus près du site de l'avalanche, le long du sentier vers le village de Phu.