ROCK PSYCHÉDÉLIQUE, I Love You Honeybear, Father John Misty

Father John Misty: psychédélique et rebelle ***1/2

Pour son second effort solo, Father John Misty (l'alter ego de l'ex-Fleet Foxes Josh Tillman) continue de jouer à fond la carte psychédélique en y mêlant subtilement d'autres styles musicaux.
La recette lui réussit fort bien. Armé de sa voix et de sa guitare, Tillman réussit presque à nous ramener dans l'ambiance de la période qui a amené la création de The Hurdy Gurdy Man grâce à sa poésie rebelle agrémentée de gros mots dits par sa voix douce et à l'aide de ses acolytes Farmer Dave Scher à la guitare lapsteel, Benji Lysaght à la guitare et l'excellent Keefus Ciancia aux claviers.
Alternant entre folk et rock, Tillman y inclut du country sur Nothing Good Ever Happens at the Goddamn Thirsty Crow, de l'électro sur la pas très réussie True Affection, qui débute comme Baba O'Riley des Who, mais devient vite lassante, et même des rires en boîte sur Bored in the U.S.A., surprenante pièce piano et voix.
Les multiples solos de guitare électrique, notamment sur Strange Encounter sont très créatifs et intéressants, ce qui donne, en fin de compte, un album qu'on se plaît à écouter et à réécouter.