Le seul survivant qui prenait place dans la voiture, un bambin d'environ un an et demi, souffre de blessures graves. Mais, selon la Sûreté du Québec, sa vie ne serait pas en danger.

Famille décimée à Trois-Pistoles: le conducteur aurait brûlé un feu rouge

L'enquête de la Sûreté du Québec tend à démontrer que la cause de l'accident, qui a fait trois morts à Trois-Pistoles jeudi, serait attribuable au fait que le conducteur de la voiture aurait brûlé un feu rouge à l'angle de la route 132 et de la rue Jean-Rioux.
<p>Ulric Jalbert, Sophie Chamberland et leur fille Aurélie ont perdu la vie lors d'un accident survenu à Trois-Pistoles jeudi midi.</p>
Au moment où la voiture a traversé l'intersection en direction sud, un camion-benne chargé de terre, circulant vers l'est, n'a pu l'éviter et est entré en collision latérale. L'impact a été d'une telle violence que des morceaux de la voiture ont littéralement été arrachés et jonchaient le sol sur une trentaine de mètres, avant que les deux véhicules ne terminent leur course funèbre dans le fossé.
Identité des victimes dévoilée
Trois des quatre occupants de la voiture ont péri lors du cruel impact. Il s'agit d'Ulric Jalbert, 34 ans, de sa conjointe, Sophie Chamberland, 30 ans, et de leur fille Aurélie, 5 ans. Leur fils, un bambin d'environ un an et demi, s'en est sorti avec de graves blessures au haut du corps, mais on ne craint pas pour sa vie. L'aîné du couple, un garçon d'une dizaine d'années, était à l'école au moment du drame.
Originaire de Saint-Jean-de-Dieu, près de Trois-Pistoles, la famille était récemment déménagée dans la municipalité voisine de Saint-Médard. Mme Chamberland travaillait à la cuisine de la Cantine D'Amours de Trois-Pistoles, tandis que M. Jalbert était camionneur pour Transport Gaétan Rioux, une entreprise de transport d'animaux de ferme de Saint-Jean-de-Dieu.