Le Soleil
Pour qu'une molécule se sublime, il faut beaucoup d'énergie, soit environ huit fois plus que pour la fonte. Pour que le phénomène se produise, la température ambiante est importante, mais ce n'est pas le seul élément. La «tension de vapeur dans l'air» va affecter aussi la sublimation. Cette «tension de vapeur», c'est la quantité de vapeur que l'air peut contenir.
Pour qu'une molécule se sublime, il faut beaucoup d'énergie, soit environ huit fois plus que pour la fonte. Pour que le phénomène se produise, la température ambiante est importante, mais ce n'est pas le seul élément. La «tension de vapeur dans l'air» va affecter aussi la sublimation. Cette «tension de vapeur», c'est la quantité de vapeur que l'air peut contenir.

Faire sécher le banc de neige

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
«Je sais qu'une partie de la neige sur nos toits devrait se sublimer d'ici la fin de l'hiver. Mais connaît-on les conditions météorologiques (température, humidité, pression atmosphérique, vents, ensoleillement, etc.) qui favorisent la sublimation maximale? Et quelle quantité de neige peut se sublimer dans un temps donné?» demande Robert Cournoyer, de Loretteville.