Fabienne Larouche

Fabienne Larouche: de la plume à l'écran

En plus d'écrire la quotidienne 30 vies et la série Trauma, Fabienne Larouche a produit deux des émissions marquantes du panorama télévisuel des dernières années, Les Bougon et Unité 9, en plus de ses propres projets. Son secret? Organisation, inspiration, passion.
«La télé est d'abord un rythme, la production est d'abord une affaire d'instinct. Je gagne bien ma vie avec mon écriture, alors quand je produis les autres, c'est pour avoir du fun», lance tout de go Fabienne Larouche.
Ces coups de coeur s'appuient d'abord sur une écriture singulière (sa boîte s'appelle d'ailleurs Aetios, qui signifie «auteur» en grec), un contexte, des personnages. «Pour Les Bougon, je partageais certaines des revendications sociales, que je n'aurais pas exprimées de la même façon que François Avard et Jean-François Mercier. Je n'avais jamais lu quelque chose comme ça. Dans le cas d'Unité 9, c'est le contexte de la prison, de femmes qui vivent entre elles, et l'émotion toujours palpable dans l'écriture de Danielle Trottier qui m'a interpellée», indique-t-elle.
Petit scoop, Fabienne Larouche confie avoir «deux projets très sérieux» avec Luc Dionne, l'auteur d'Omertà, ainsi qu'un autre projet avec Danielle Trottier, en plus du film Les Bougon, toujours en réécriture. «On ne veut pas être un autre film tiré d'une série télé, mais un film à part entière», explique la productrice, qui ne prévoit pas tourner avant un an.
Sans oublier qu'elle écrit 120 émissions de 30 vies par an, puis une saison de Trauma au printemps. «Les pannes d'inspiration, ça n'existe pas dans ma vie. Quand ça fait deux semaines que je suis en vacances, j'ai déjà hâte de me remettre à écrire», indique Fabienne Larouche, qui peut notamment compter sur les mille et une anecdotes des femmes de sa famille, qui ont toutes enseigné (elle-même a été prof d'histoire). «Mon mari, Michel Trudeau, agit comme mon producteur au contenu. Il relit tout, me corrige, et comme il a fait son doctorat en psychologie avec les délinquants, il a 1000 histoires.»
Puisque le professeur du moment, joué par Benoît Brière, enseigne Éthique et culture religieuse, l'auteure peut s'aventurer en eaux plus «philosophiques», selon elle. Après une histoire de jeune musulman homosexuel, elle aborde le plagiat, la légalisation de la marijuana et le cas d'une élève qui a eu une aventure avec un enseignant.
La première saison de Trauma vient quant à elle d'être vendue aux États-Unis. «Ce qu'ils aimaient là-dedans, c'est le rapport du psychiatre dans l'urgence, quelque chose que j'ai mis un peu de côté dans les dernières saisons pour tomber plus dans une série d'action», analyse Mme Larouche, qui a une sixième saison dans les cartons.
Trauma est diffusée le mercredi à 21h et 30 vies sera de retour en ondes lundi à 21h. Les deux émissions sont présentées à Ici Radio-Canada Télé.