D'une grande simplicité à pratiquer, avec ou sans chien, la trottinette des neiges plaira aussi bien aux familles qui veulent profiter de l'hiver dans le plaisir qu'aux sportifs en quête d'une activité de glisse originale.

Escapade à la scandinave

Aussitôt que j'ai eu connaissance de l'existence de la trottinette des neiges, l'idée s'est mise en place. Le petit véhicule hivernal d'origine scandinave à l'allure cool semblait parfait pour les escapades familiales sur la neige. Restait à passer à la pratique...
C'est finalement grâce à la collaboration de Daniel Racine, un véritable mordu de l'activité, que j'ai eu la chance d'en faire l'essai. Responsable de l'aménagement au Parc régional des Appalaches, dans Bellechasse, l'homme ne rate aucune occasion de partager sa passion.
Ma curiosité pour ce qui est également appelé la « luge finlandaise ou scandinave » - une activité qui serait pratiquée depuis plus de 100 ans dans ce coin de l'Europe - avait été piquée depuis les premières images que j'avais vues, il y a quelques hivers. La possibilité d'y asseoir des enfants m'avait conquis. Était-ce là l'ultime sport de glisse pour réunir aisément petits et grands dans un même élan?
Pour le savoir, Daniel m'avait donné rendez-vous à 115 km au sud-est de Québec, du côté de la pourvoirie Daaquam, à Saint-Just-de-Bretenières, dans l'un des secteurs du Parc. Sur place, devant le chalet d'accueil, quatre trottinettes étaient stationnées comme des bolides prêts pour la course.
Principalement faite en bois, la luge finlandaise est légère et souple. Elle se manoeuvre aisément et nécessite peu de technique. La glisse en poussée, debout sur les patins à l'arrière, s'apprend d'instinct. Pour le freinage, il suffit d'utiliser les pieds.
Dans les sentiers utilisés l'hiver pour le traîneau à chiens - une spécialité chez Daaquam - et ceux destinés au vélo l'été, autour de la pourvoirie, nos trottinettes filaient aisément sur la neige durcie. Même avec un enfant sur le siège avant, la vitesse de la glisse et le contrôle étaient étonnants. En apparence assez tranquille, l'activité peut cependant devenir intense pour le cardio quand on s'en donne la peine.
Moteurs à poils
Pour notre initiation, Daniel Racine avait pensé à emporter quelques « moteurs ». Quatre superbes bouviers bernois allaient nous accompagner. Une variation toute québécoise de la luge scandinave. Une fois attelé à la trottinette, le chien - la race importerait peu - donne l'effort qu'il peut et aide d'autant le pilote. Un beau travail d'équipe!
Au Parc des Appalaches, où Fido est le bienvenu, les initiations sont d'ailleurs proposées avec la possibilité d'utiliser son fidèle compagnon. Autrement, une douzaine de trottinettes sont en location... chien non inclus!
Pour des inconditionnels comme Daniel Racine et Valérie Godbout, une guide pour les sorties de découverte qui était aussi de la partie, la préférence canine est marquée. Adepte de vitesse, Godbout s'amusait ferme avec Mali, un svelte et énergique border collie, mélangé avec du husky.
De gentils toutous qui n'ont pas manqué d'impressionner mes deux fillettes et leur maman. Tandis que ma fille de quatre ans et demi démontrait une affection sans borne pour les bouviers, la plus jeune, à deux ans et des poussières, a pris son temps avant de faire connaissance. Une timidité qui s'est envolée - presque - complètement quand elle a compris le coup de pouce que pouvait donner à notre équipage la brave boule de poils.
Évidemment, comme le siège avant de la trottinette est assez rudimentaire, l'enfant doit avoir un certain âge pour pouvoir profiter de l'expérience. Pour la plus jeune, il a été préférable de lui confectionner un harnais de corde pour la maintenir bien en place durant la balade. Certains sièges d'appoint se fixeraient assez facilement aux trottinettes, apparemment.
Plus vieux, les enfants peuvent ensuite pousser leur propre luge. Des formats existent même pour eux. Une chose est claire cependant, pour les premières sorties en famille, mieux vaut prévoir de courts tracés à proximité du point de départ, à répéter au besoin, question de tester le degré de confort et d'énergie de chacun.
Car malgré le plaisir évident de tous et les rires sur la piste, les fillettes n'étaient pas fâchées de rentrer au chalet après la jolie promenade en forêt d'environ cinq kilomètres. Mocha, Toscane, Stanley et Google, leurs nouveaux amis à quatre pattes, semblaient aussi bien heureux de rentrer au bercail pour faire la sieste.
Il faut dire que pour l'excursion d'environ une heure et demie, ponctuée de quelques pauses, les bêtes n'avaient pas ménagé leurs efforts sur la neige. Après tout, comment auraient-ils pu faire autrement, alors que d'aussi charmantes meneuses de claque, aux premières loges de l'action, les encourageaient si généreusement?
Du traîneau à chiens en version allégée
Même dans sa forme originale, sans chien attelé, la trottinette des neiges présente une réelle ressemblance avec le moyen de transport préféré des meneurs de chiens. Une bonne manière de s'initier au traîneau à chiens? Pour Max Vidal, le propriétaire de la pourvoirie Daaquam, ce serait plutôt l'inverse qui se produirait.
« Les gens essayent le traîneau à chiens, puis ils vont vers la trottinette. Ils réalisent qu'ils ont un ou deux chiens à la maison qui ne font rien... » Un déclic pour les maîtres qui trouvent ainsi une activité hivernale originale à faire avec Toutou. Et même sans copain à quatre pattes, la trottinette demeure un plaisir à pratiquer un peu partout.
Parcs et pistes cyclables enneigés peuvent aisément devenir de nouveaux terrains de jeu. Comme elle se plie à plat, la trottinette se transporte sans grande difficulté. Quant au coût d'achat, il est raisonnable avec des modèles à partir de 200 $.
Pour le Québec, la marque finlandaise ESLA, le plus important manufacturier de trottinettes des neiges au monde, est distribuée par LaGlisse.ca.
Cette aventure a été rendue possible grâce à la précieuse collaboration de Tourisme Chaudière-Appalaches, de la Pourvoirie Daaquam (www.daaquam.qc.ca) et du Parc régional des Appalaches (www.parcappalaches.com).