SOUL/HIP-HOP, But You Caint Use My Phone, Erykah Badu

Erykah Badu: au bout du fil ***1/2

Décidément, le bon vieux téléphone inspire les artistes ces temps-ci. Après le Hello de l'indétrônable Adele, au tour d'Erykah Badu de saisir le combiné.
Cinq ans après son plus récent album, la chanteuse offre avec But You Caint Use My Phone une collection - un mix tape, diront les anglos - de chansons assemblées autour de ce fil conducteur que représente le téléphone.
Qu'il soit cellular device comme dans cet hommage à Hotline Bling de Drake ou d'une apparence plus vintage comme dans ce clin d'oeil à Mr Telephone Man, l'appareil inspire ici à la chanteuse une sorte de réflexion soul sur la communication.
Mais elle est loin de se prendre la tête avec son sujet, qu'elle décortique de sa voix chaude avec beaucoup de sensualité et une bonne dose d'humour.
Elle s'en donne à coeur joie dans les sonorités seventies, qu'elle métisse avec des emprunts au hip-hop et qu'elle ponctue de bidouillages encrant ses références téléphoniques : ici une voix mécanisée de répondeur, là un son remanié de ligne occupée.