Érik Guay lors de la descente de Val Gardena

Érik Guay 5e à la descente de Val Gardena

Le Québécois Érik Guay est venu très près d'accéder au podium pour une deuxième journée consécutive, mais il a finalement dû se contenter du cinquième rang de la descente de Val Gardena comptant pour la Coupe du monde de ski alpin, samedi.
Après sa troisième place au super-G vendredi, Guay a négocié le tracé en 1:57,16, soit à seulement 56 centièmes de seconde du vainqueur, l'Autrichien Max Franz.
Guay a également raté la troisième marche du podium par seulement 15 centièmes de seconde.
L'Américain Steven Nyman (1:57,01) a mérité le bronze, derrière le Norvégien Aksel Lund Svindal (1:56,64).
Quant au Canadien Manuel Osborne-Paradis, il a pris le 17e échelon, en 1:57,53.
Ses compatriotes Jeffrey Frisch (2:00,96) et Tyler Werry (2:00,99) se sont classés 56e et 57e.
Une première depuis 2015
En décrochant la médaille d'or, Franz est devenu le premier skieur de l'Autriche à terminer au premier rang en descente depuis Hannes Reichelt à Kvitfjell, en Norvège, le 7 mars 2015. Cette année-là, Reichelt s'était également classé premier à Garmisch, en Allemagne, la semaine précédente, et à Wengen, en Suisse, en janvier.
L'Autriche, qui a développé d'aussi grands spécialistes que Franz Klammer, Stephen Eberharter, Hermann Maier et Michael Walchofer, a ainsi mis fin à une disette de 13 épreuves de descente sans triomphe en Coupe du monde.
Matthias Mayer avait mérité l'or de la descente des Jeux olympiques de Sotchi, en 2014, mais une terrifiante chute à Val Gardena, lors de laquelle il a subi des fractures à deux vertèbres, a abrégé sa saison l'an dernier. De retour sur piste plus tôt cette saison, Mayer s'est classé 17e samedi
Vêtu du dossard numéro 26, et prenant le départ après tous les aspirants à la plus haute marche du podium, Franz a mérité sa première victoire en carrière.
En fait, Svindal avait déjà commencé à accorder des entrevues à titre de gagnant de l'épreuve lorsque Franz a comblé l'écart le séparant du Norvégien lors du dernier segment de la course.
En voyant le résultat final, Franz a agité ses poles dans les airs, Svindal a retiré sa tuque et Nyman a applaudi.
«C'est un grand soulagement, a déclaré l'Autrichien de 27 ans. Nous savions que nous avions besoin d'un petit quelque chose qui ferait diminuer la pression. Maintenant, nous allons pouvoir skier sans cette pression extérieure.»
Résultats
1. Max Franz (AUT) 1:56.60
2. Aksel Lund Svindal (NOR) 1:56.64
3. Steven Nyman (USA) 1:57.01
4. Adrien Théaux (FRA) 1:57.04
5. Erik Guay (CAN) 1:57.16
6. Aleksander Aamodt Kilde (NOR) 1:57.21
7. Travis Ganong (USA) 1:57.22
8. Bryce Bennett (USA) 1:57.23
9. Nils Mani (SUI) 1:57.25
10. Guillermo Fayed (FRA) 1:57.33
11. Romed Baumann (AUT) 1:57.34
12. Kjetil Jansrud (NOR) 1:57.35
13. Christof Innerhofer (ITA) 1:57.37
14. Patrick Kueng (SUI) 1:57.47
14. Beat Feuz (SUI) 1:57.47
16. Klaus Kroell (AUT) 1:57.48
17. Hannes Reichelt (AUT) 1:57.53
17. Matthias Mayer (AUT) 1:57.53
17. Manuel Osborne-Paradis (CAN) 1:57.53
20. Carlo Janka (SUI) 1:57.66