Lorsque vous choisissez un représentant, vous devez avant tout vous assurer qu'il figure au Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer, indique Sylvain Théberge, porte-parole de l'Autorité des marchés financiers.

Épargne: choisir son représentant en toute confiance

Avant de confier votre argent à un représentant afin qu'il effectue des placements, il importe de s'assurer que la personne avec qui vous faites affaire est digne de confiance.
Que vous ayez décidé de consulter quelqu'un référé par votre famille ou votre entourage, ou encore un représentant de l'institution financière avec qui vous faites affaire, il faut «avant toute chose vérifier que cette personne est inscrite à l'Autorité des marchés financiers (AMF), qu'elle est qualifiée et qu'elle a les compétences requises», indique Sylvain Théberge, porte-parole de l'AMF.
Pour effectuer ces vérifications, il suffit de consulter le Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer au www.lautorite.qc.ca, ou de communiquer avec le Centre d'information de l'AMF.
Cet organisme de réglementation est chargé d'encadrer les marchés financiers et d'assister les consommateurs de produits et services financiers au Québec. L'AMF est responsable du secteur des valeurs mobilières et veille aussi à l'application des lois et des règlements sur les assurances, la distribution de produits et services financiers et les institutions de dépôt.
«Sans se prémunir à 100 % contre la fraude, de simples vérifications rehaussent de manière très importante le niveau de protection [de l'investisseur]. C'est une "police d'assurance" s'il y a des problèmes», souligne M. Théberge, précisant que les fraudes sont perpétrées «la très grande majorité du temps» par des individus non inscrits au Registre.
Le porte-parole de l'AMF mentionne quelques réflexes assez simples à avoir lors d'une première rencontre avec un représentant, afin de déterminer si vous faites affaire avec la bonne personne : «La personne répond-elle clairement à vos questions? Donne-t-elle une image simple de la situation, en n'utilisant pas expressément de grands termes compliqués et en vulgarisant? Le représentant doit chercher à se mettre à votre place, à bien vous connaître et à comprendre vos objectifs et le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre.»
D'un autre côté, «le client doit s'assurer de bien comprendre, que l'information fournie est claire et bien vulgarisée», souligne M. Théberge. Il ajoute que le représentant, qu'il soit conseiller indépendant ou embauché par une institution financière, «est là avant tout pour vous servir. Il n'a pas intérêt à vous faire perdre de l'argent, puisque c'est sa réputation qui est en jeu».
Trois modes de rémunération
Selon le professionnel avec qui vous traitez, il est possible que vous deviez débourser des frais pour les services qui vous sont rendus. Certains représentants, comme les courtiers et les gestionnaires de portefeuilles, touchent des commissions sur les placements effectués. D'autres factureront des honoraires pour chaque rencontre, tandis que les employés d'une banque ou d'une caisse seront rémunérés par l'institution financière pour laquelle ils travaillent.
La rémunération, les honoraires et les commissions sont encadrés et réglementés, spécifie M. Théberge. Ils varient aussi en fonction du nombre et de la complexité des opérations à effectuer par le représentant, qui peut posséder plus d'un titre (planificateur financier, courtier en placements, en assurances, etc.).
Sylvain Théberge y va de ce conseil pour tous les investisseurs : «Rassemblez l'ensemble de la documentation sur vos placements, gardez les preuves d'ouverture de compte, les états de compte... Ça va servir s'il y a un pépin.»
En cas de doutes, il ne faut pas hésiter à contacter l'AMF pour obtenir des conseils ou des outils, pour être dirigé vers d'autres ressources ou déposer une plainte. Le porte-parole de l'AMF tient toutefois à préciser que «les risques de malversations financières sont très, très minimes, et que 99,6 % de l'ensemble de l'industrie respecte la réglementation». De quoi rassurer les investisseurs.
-----
Pour y voir clair
Le magazine Protégez-vous, en partenariat avec l'Autorité des marchés financiers, fait paraître en édition hors série le Guide pratique de l'investisseur, qui fournit les outils et les renseignements nécessaires afin de prendre des décisions éclairées en matière de placement. On y trouve de l'information sur les REER, le CELI,  le REEE et l'assurance vie, le profil d'investisseur, les frais de gestion, les principaux types de placements, les prospectus et comment éviter la fraude. Disponible en kiosque.