L'OSQ, ici avec Marc-André Hamelin.

Entente de principe à l'OSQ!

Le lock-out à l'orchestre symphonique de Québec (OSQ) est terminé. L'entente de principe est survenue in extremis, quelques heures avant la première répétition en vue des concerts de jeudi et de vendredi. Les concerts Hollywood en famille auront donc lieu comme prévu.
«Les négociations avaient repris hier [lundi] soir et nous nous sommes entendus sur les derniers points en fin d'avant-midi aujourd'hui [mardi]», indique par communiqué Elizabeth Tessier, présidente-directrice générale par intérim de l'OSQ.
Elle spécifie par la même occasion que le contrat du chef et directeur musical Fabien Gabel a été renouvelé pour trois ans il y a quelques semaines. La durée de la convention avec les musiciens est quant à elle de cinq ans.
L'OSQ a finalement consenti à verser le 0,25 % d'augmentation supplémentaire pour la saison 2019-2020, ce qui permettra aux musiciens de retrouver leur salaire annuel de 2014-2015 après quatre ans de salaire moindre. Les musiciens disent toutefois vouloir s'assurer que ce geste visant la survie de l'orchestre ne sera pas posé en vain.
«Les enjeux relatifs à la survie de l'OSQ feront l'objet d'un nouveau débat dès l'an prochain. La capitale nationale, via ses décideurs et ses gens d'affaires, devra se mobiliser et se doter des moyens financiers nécessaires si elle souhaite s'offrir une formation symphonique de première classe», déclare Benoit Cormier, qui représente les 66 musiciens.
Il y a eu beaucoup de mouvement au sein du conseil d'administration de l'OSQ cette année. L'organisme rendra bientôt publics ses états financiers, ce qui permettra de déterminer l'ampleur du défi qu'il devra relever dans les prochaines années.