Le redoux de la dernière semaine retarde le début de la saison de la motoneige.

Enfant de 4 ans décédé en motoneige: des accusations pourraient être portées

La Sûreté du Québec (SQ) n'exclut pas la possibilité de déposer des accusations de négligence criminelle contre les proches d'un garçon de quatre ans décédé samedi dans un accident de motoneige.
Ce scénario est conditionnel aux conclusions de l'enquête sur le drame qui s'est produit à Saint-Léon-le-Grand, dans le Bas-Saint-Laurent, samedi en fin d'après-midi durant une balade familiale.
Pour une raison inconnue, la conductrice a perdu la maîtrise de sa motoneige dans une courbe, a frôlé des arbres pour ensuite en percuter un. Aucun des trois occupants, deux femmes et le jeune garçon, ne portait de casque au moment de l'impact.
L'enfant de quatre ans a succombé à ses blessures au centre hospitalier, alors que les deux dames s'en sont sorties avec des blessures mineures. Le tout s'est produit près du rang Lafrance, dans un sentier boisé non fédéré, possiblement sur un terrain privé.
Rien d'exclu
Plusieurs facteurs sont à analyser par les enquêteurs avant de déposer des accusations, mais étant donné les circonstances connues, rien n'est encore exclu par les autorités, a confirmé Audrey-Ann Bilodeau, porte-parole de la SQ. «Ça peut aller jusque-là. Il faut comprendre que l'enquête est toujours en cours et qu'il y a encore plusieurs facteurs à analyser», a-t-elle expliqué.
Les enquêteurs auront donc à déterminer s'il y a bel et bien eu négligence criminelle ou si la conductrice a simplement enfreint la Loi sur les véhicules hors routes. Le port du casque, rappelons-le, est obligatoire à motoneige.