Mikaël Kingsbury

Encore de l'or pour Kingsbury, le meneur de tous les temps... 

Pour une deuxième fois en autant de jours, Mikaël Kingsbury a raflé l'or en remportant l'épreuve masculine de bosses en parallèle de la Coupe du monde de ski acrobatique, dimanche, à Tazawako, au Japon.
Lors de la finale, Kingsbury a eu le meilleur sur le Français Benjamin Cavet.
«C'était rapide aujourd'hui. L'une des épreuves en parallèle les plus rapides que je me souvienne, a indiqué le vainqueur du Japon. C'était facile pour moi dans le parcours rouge, mais du côté bleu, qui n'est pas le côté que j'ai emprunté en simple, ça été un peu plus difficile. J'ai par contre trouvé le moyen de skier de bons duels, surtout contre Dmitriy [Reiherd, en demi-finales] et Daichi [Hara, au premier tour]. Après, j'étais de retour du côté rouge, alors tout était parfait.»
Le Québécois de 24 ans était monté sur la première marche du podium, samedi, lorsqu'il avait devancé son compatriote Philippe Marquis lors de l'épreuve de bosses.
Marquis s'est classé cinquième en parallèle, tandis que Simon Pouliot-Cavanagh s'est emparé du 11e rang. Les Québécois Marc-Antoine Gagnon (17e), Laurent Dumais (21e), ainsi que le Canadien Luke Ulsifer (38e) ont également pris part à la compétition.
Avec ses deux victoires de la fin de semaine, Kingsbury est maintenant le meneur de tous les temps avec 40 victoires en ski acrobatique, toutes disciplines confondues. Il avait amorcé la fin de semaine à égalité avec le Norvégien Rune Kristiansen à 38 victoires.
Sa victoire en simple lui a également permis de rejoindre le Français Edgar Grospiron au sommet des meneurs de tous les temps avec 28 victoires. Kingsbury est déjà le recordman en bosses en parallèle, avec 12 gains.
Chloé Dufour-Lapointe au pied du podium
Chez les dames, l'Américaine Jaelin Kauf a terminé en tête de l'épreuve. Elle a battu la Kazakhe Yulia Galysheva en finale.
Dans la petite finale, Chloé Dufour-Lapointe s'est inclinée devant l'Américaine Olivia Giacco pour terminer l'épreuve au pied du podium. Elle a commis une petite erreur avant le deuxième saut qui l'a forcée à quitter le parcours. Ses soeurs Maxime et Justine - éliminées par Giacco plus tôt dans la compétition - ont respectivement pris les huitième et 12e échelons.
La Canadienne Andi Naude, médaillée d'argent samedi, a abouti au sixième rang.
Audrey Robichaud a pour sa part terminé en septième place, tandis qu'Alex-Anne Gagnon a terminé 13e.
Les athlètes se rendront maintenant à Thaiwoo, en Chine, pour y disputer la prochaine étape de la Coupe du monde. Lors de ce dernier arrêt de la saison avant les Championnats du monde, qui auront lieu dans la Sierra Nevada espagnole, en mars, les bosseurs disputeront de nouveau une course en simple suivie de bosses en parallèle.
«Je vais gérer mes énergies pour les deux prochaines étapes, a noté Kingsbury. J'ai remporté cinq courses de Coupe du monde d'affilée, alors je suis en bonne position pour gagner les deux globes de cristal. Maintenant, l'objectif est de gagner les deux épreuves aux Championnats du monde. C'est là-dessus que je mets tous mes efforts.»
Avant les deux étapes chinoises, Kingsbury est assuré du globe de cristal des bosses, lui qui compte 820 points, contre 512 pour Calvet, son plus proche poursuivant. Au classement général, Kingsbury occupe le premier rang en vertu de ses 91,11 points, quelque 19 de plus que le sauteur chinois Guangpu Qi. Les sauteurs ont aussi deux étapes à disputer: Minsk, au Bélarus, la fin de semaine prochaine, et Moscou, le 4 mars.