Éloge aux romantiques

«Il faut avouer, l'amour est un grand maître, ce qu'on ne fut jamais, il nous enseigne de l'être» - Molière
L'histoire ou plutôt l'une des légendes de la Saint-Valentin veut que dans la Rome antique, le 14 février fut consacré à honorer Junon et à lui rendre hommage. Qui était Junon? La reine de tous les dieux et déesses romains.
Les Romains la considéraient aussi comme la déesse de la féminité et du mariage. Tout un programme, me direz-vous? Cette déesse en avait lourd à porter et devait parfois en avoir plein les bras.
Continuons la légende. Le jour suivant commençait le festival de lupercalia, période allouée pour honorer plusieurs autres dieux et déesses. Dans cette Rome antique, les vies des jeunes garçons et des jeunes filles étaient strictement séparées. Mais pendant ce fameux festival, chaque garçon pigeait dans une grande urne le nom d'une jeune fille. Le garçon devenait alors le partenaire de cette jeune fille pour toute la durée de l'événement.
Ces enfants ainsi accouplés dansaient et jouaient ensemble pendant la fête et parfois restaient amis le reste de l'année. Il arrivait même qu'ils deviennent amoureux pour ensuite se marier et, évidemment, avoir beaucoup d'enfants.
C'est cute, mais il manque quelque chose dans cette histoire, quelque chose à partager, à manger. Je lisais, dans un magazine, un sondage fait auprès de la gent féminine mentionnant que la majorité d'entre elles préférait un homme qui sait cuisiner plutôt qu'un homme qui sait danser.
Alors oubliez les bars et lancez-vous! À vos casseroles et à vos chaudrons, sortez les livres de cuisine, appelez votre mère au secours ou consultez Internet. Et un conseil d'ami, recherchez la simplicité. Ce n'est pas le moment de faire des doubles sauts périlleux arrière avec vrilles ou un triple salto piqué. Pensez simple.
Pensez aussi aphrodisiaque, même si vous n'y croyez pas. C'est toujours un bon sujet de conversation pendant la soirée. Un des rituels du Moyen-Âge consistait d'ailleurs à concocter un élixir à base de cannelle, lequel purifiait et préparait les amants à l'ivresse de l'amour.
L'aneth est l'herbe qu'utilisaient les femmes pour séduire Raspoutine, ce moine guérisseur russe. On dit aussi que le romarin est bon pour la fragilité. Si vous utilisez de la sarriette, n'en parlez pas, elle aide l'homme à surmonter les difficultés de l'acte amoureux.
Les abats tels le ris de veau ou le foie (pourquoi pas du foie gras) donnent de fortes vertus toniques. Les légumes comme les épinards, riches en minéraux et en vitamines, sont reconnus pour tonifier le corps et le stimuler. L'aubergine était autrefois obligatoire dans les harems turcs, il devait bien y avoir une raison!
Et si vous la cuisinez avec de l'ail, les vertus en seraient multipliées, bien que l'ail en tête-à-tête... À bien y penser, laissez faire l'ail.
Côté fromage, il faut y aller avec le bleu. Vous n'aimez pas trop? Essayez quand même et dites-vous que Casanova offrait du roquefort à ses conquêtes plutôt que des fleurs, c'était un spécialiste, faisons-lui confiance.
<p>Pour fêter la Saint-Valentin les truffes au chocolat, comme celles de la Pâtisserie Anna Pierrot, sont un classique. </p>
N'oubliez pas les fruits tels les bananes (flambées) ou les fruits de la passion. Ces derniers sont un peu acides, mais leur nom est tellement romantique. Surtout, ne pas oublier le chocolat. Pourquoi pas une petite truffe (au chocolat), appelée aussi testicule de la terre. Si vous en achetez deux, c'est mieux...
Pensez couleur rouge, la couleur de la journée, à travers les légumes, les fruits, les sauces ou les coulis. Pensez duo ou plats à partager. Apparemment, ça marche.
Il ne vous reste plus qu'à prendre votre panier et à aller au marché. Choisissez frais et appétissant.
Et maintenant, au travail. Vous allez prendre un peu d'avance sur les plats qui le permettront, ceci vous donnera plus de temps pour servir adéquatement l'âme soeur.
Sur la table, posez sur un beau parchemin, de votre plus belle écriture, le menu de la soirée.
Un exemple, disons passe-partout, de l'entrée au dessert, et censurez-le à votre guise.
«Tu étais là... en instance de bonheur
Dévoiler les murmures et dénuder la pulpe
Les chemins ensoleillés de ton plaisir en spirale
L'eau et le feu au noyau de rêve
Palpitations charnelles
Entre plaisir et sommeil»
Dehors la neige tombe à gros flocons, le vent d'ouest s'est levé et déverse de fortes précipitations. Vous êtes un peu nerveux, serait-elle bloquée sur le chemin? Aura-t-elle un empêchement? Mon invitation a-t-elle été claire? Elle est en retard, mon souper va être trop cuit. Est-ce qu'elle aime les fruits de mer?
Et dans votre esprit tout se bouscule. Finalement, le restaurant aurait été une meilleure solution. La sonnerie de la porte vous délivre de votre angoisse.
Tout va bien se passer, on prend son temps, rien ne presse.
Bonne Saint-Valentin!
Pâtisserie Anna Pierrot
› Halles de Sainte Foy, Québec, GIV 4P9; 418 659-4876
› Halles du Petit Cartier, Québec, GIR 2S9; 418 524-2662
› Jardin Mobile Cap Rouge, 811, Jean Gauvin, Québec, G1X 4V9; 418 872-7473